Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 18
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0061
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
|8

LA (; ÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

AKHMÎM, u)m1n, ffl^-i.

Celle ville est l'une des plus célèbres de l'Égypte ancienne et de
l'Egypte moderne. Le nom en est conservé à la fois dans les ma-
nuscrits copies, les traductions arabes, les scalœ coptes-arabes etla
Chronique de Jean de Nikiou.

La ville d'Akhmim est surtout célèbre dans les manuscrits coptes
comme le centre d'une population grecque éclairée, joyeuse, amie
des plaisirs et ayant tenu très longtemps à l'ancienne religion de
l'Egypte, arrangée à la mode grecque. Ce fut dans le canton
d'Akhmîm que naquit Scbcnoudi W. Le nom de cette ville se
trouve cité souvent dans l'abrégé mcmpbilique de sa vie('2). Elle lui
fit une violente opposition(3). Scbenoudi dut plusieurs fois se porter
à des actions illicites pour la contenir dans les bornes où il la vou-
lait conserver. Il y fit plusieurs expéditions à la tète de ses moines
pour en briser les idoles et détruire les temples W. La destruction
de l'un de ces temples appelé mhtfoc est même attribuée à saint
Athanase'5). Je ne cite que légèrement tous ces faits dont on trou-
vera le récit plus étendu dans mes Monuments et dans la Vie de
Schenoudi (6K Il est encore question de la ville d'Akhmîm dans
l'éloge de Macaire de Tkôou^). Dans la Vie de saint Pakhôme, le
nom de cette ville est plusieurs fois cité : le père du cénobitisme
y fonda trois couvents, dont l'un portait le nom d'Escbmîny,
c'est-à-dire couvent d'Akhmîm Les traductions arabes de la Vie
de Schenoudi et de celle de Pakhôme donnent partout p«vrî pour

111 E. Amélineau, Monuments pour
servira l'hist. de l'Egypte chr., t. I, p. 3.

'5' E. Amélineau, op. cit., p. 5, 18,
a5, 38, 44, 6G, 8n, 938, 23g, 299,
351, 4io. Cf. Zoëga, Cat. Cod. Copt.:
OEuvres de Schenoudi, de la page 379
à la page 517, et encore quelques autres.

(3) E. Amélineau, op. cit., p. 60-67,
439-/1/16, etc.

(,) E. Amélineau, op. cit., p. 299.

(r,) E. Amélineau, Les Moines égyp-
tiens. Vie de Schenoudi, p. 283-291.

(t;) E. Amélineau, Monuments pour servit
à l'histoire de l'Egypte chrèl., [A , p. 110.

(7) E. Amélineau, Monuments pour ser-
vir à l'histoire de l'Egypte chrèl., t. II,
p. ai, 72, 77, 182, 355, 568, 571.

'8' Ibid., p. 646.
loading ...