Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 19
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0062
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 19

ojmim W, ci) s'est durci en £, phénomène très fréquent et très
connu. De même, dans les fragments qui nous sont parvenus des
Actes des saints Panine et Panesnîou, les deux saints sont envoyés
dans le nome de Schmîn et de Psoi('2).

Le Synaxare, de son côté, mentionne cette ville en la fête de
saint Abla(3), en la fête du solitaire Abraham W, en celles des deux
saints Bina et Banîria®, de Schoura , le gardeur de brebis de Schin-
schiftG), et enfin en la fête des martyrs d'Akhmîm où un massacre
semblable à celui d'Esneb paraît avoir été ordonné. Arien condui-
sait à sa suite l'évêque Abadioun d'Antinoe et il se rendait à Psoi
pour interroger l'évêque Psoté, lorsqu'il parvint à Akhmîm.
L'évêque, jouissant d'une très grande liberté, alla trouver les Chré-
tiens de cette ville et les réunit tous dans l'église de Psôtîr (c'est-
à-dire du Sauveur), pour célébrer la messe. Un méchant homme
prévint le préfet qui se mit en colère et envoya des soldats, les-
quels ne cessèrent de tueries Chrétiens jusqu'à ce que le sang
coulât dans l'église, sortît par les portes et remplît les rues de la
ville. On s'empara de l'évêque, et les habitants d'Akhmîm vinrent
eux-mêmes s'offrir au martyre. On en tua de la sorte 5,800, sans
compter ceux qui avaient été massacrés pendant la nuit de la Na-
tivité W. Cette ville est encore mentionnée en la fête des saints
Dioscore et Skélapios qui habitaient dans la montagne d'Akhmîm.
A leur occasion, il est fait mention de quarante soldats qui rési-
daient dans un château à l'est de la ville et dont les chefs, nommés
Phiiémon et Okharios, reçurent l'ordre de se rendre à la ville
d'Akhmîm et trouvèrent les deux saints jetés dans un canal, à
l'est de la ville W.

Les scalœ coptes-arabes contiennent toutes le nom de celte

ll) E. Amélineau, op. cil., (. I. p. -^38, <4) Synaxare, 3o Babab.

n3(), 399, 35i, /1/10: l. IL p. 355, S(5S, <s> Ibid:., 7 Rihàk.

571, G4(5. (n' lbid, 1.) Kihak.

li) Zoi-ga, Cai.Cod. Copt., p. 5/i8. <7> Ibid., 29 Kihak.

's) Synaxare, a5 Babah. <s' lbid.; tyToiibab.
loading ...