Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 22
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0065
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
22 LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

de l'Egypte, elle était encore capitale de province; mais ni sa con-
tenance, ni sa redevance ne sont indiquées'1).

Cliampollion'2) et Quatremère(3) ont tous les deux parfaitement
identifié cette ville. L'étymologie donnée par Champollion est juste,
ce me semble, et le nom ancien de la ville JLry- © lui donne raison;
car ce nom signifie sans doute sanctuaire de Min.

AklimAtos, (jJsUd^l.

Le nom de ce désert nous a été conservé dans deux manuscrits
arabes de la Bibliothèque nationale, lesquels contiennent les Quarante
histoires édifiantes. Il est dit dans le titre de l'une de ces histoires :
et Troisième histoire des dévots qui étaient dans le désert d'Aklimâ-
tos, et c'est le désert du FayoumW.n Ce sont les seuls renseigne-
ments qui nous soient parvenus sur cet endroit.

Le Fayoum est entouré de déserts de chaque côté, excepté le
côté de l'est où l'on ne peut guère appeler désert les quelques ter-
rains sablonneux que traverse le chemin de 1er. Au nord, le désert
est appelé Schiit; il a d'autres noms vers la partie sud. Il reste la
partie ouest. Mais, dans une pareille incertitude, il vaut mieux ne
pas se prononcer et laisser la question en suspens.

Akhôris, kywpis.

Ce nom se trouve dans l'historien Sozomène, quand il passe en
revue les moines qui furent célèbres en Egypte. Cet auteur dit :
a En outre, en ce temps-là, fut célèbre Apelles qui, près du bourg
d'Akhôris, dans les monastères de l'Egypte, fit plusieurs miracles ®. n

m De Sacy, Relation de l'Egypte, peut-être la montagne appelée Climax(?).
p. 700. âjj-j g, ^blçJiî âjjj i *iJ!^JI j+il

(2) Champollion, op. cit., 1.1, p. 367- (•.»**-"•
203. '5I Èiri toùtois nai AttsAÀj/î tr/vDiâ^s

(1) Quatremère, op. cit., 1.1, p. 448- Si^rpsTre tsepl Â^copiv sv rots xotT Ai'-

/l51. yviïlov (iO!>acr7)/p/o!» tsXsïgIv. S-aufia-

m Ms. ar. de la DM. nat., supj)l. 07, -rovpyûv. Sozomène, VI. cap. xxvm.

fol. 21 v°, et arabe i55, fol. 3ia. C'est Vutr. greee, LXII, col. 1872.
loading ...