Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 32
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0075
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
32 LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPTE.

Lorsqu'on emporte le corps du saint, on l'embarque, on double le
phare et l'île de Pbaros et l'on aborde à Leucates, qui devait être
un quartier de Rakoti : on le dépose dans le quartier des Tombeaux,
c'est-à-dire dans la Nécropole, où l'on a trouvé assez récemment
(i858) des bypogées chrétiens dont un seul a été conservé : c'est
ce qu'on appelle maintenant nies catacombes d'Alexandrien.

Je placerai le Tétrapyle au milieu de la ville, c'est-à-dire sur la
grande place de l'ancienne Alexandrie. La porte du Soleil se trou-
vait au sud de la ville, près du canal amenant l'eau du Nil; elle
avait pour correspondante la porte de la Lune qui donnait sur l'Em-
porium, ou sur les ports du commerce. Non loin de cette dernière
porte devait se trouver le Poséidon, sur les bords de la mer, à peu
près au centre du périmètre de la côte d'Alexandrie, non loin du
théâtre où Macrobe fut exposé aux bêtes. L'endroit nommé Dadia-
dôrou était situé au sud de la ville, sans que je puisse donner
d'autres détails, mais vraisemblablement non loin du quartier de
la INécropole qui était à l'ouest. Par contre, le lieu nommé Aroû-
tiyoû, nom qui n'est pas certain, était situé à l'est de la ville, à
droite (c'est-à-dire à l'est) de l'église de Saint-Alhanase. Il devait
former un quartier du Brucbium, la partie orientale de la ville,
ou tout au moins lui être contigu. Le Bruchium était le quartier
le plus riche d'Alexandrie : il était séparé du reste de la ville par
une enceinte particulière qui en faisait comme une sorte d'acro-
pole. C'était là que se trouvaient les monuments les plus fameux
d'Alexandrie. Je ne sais pas trop où placer le Gésarion, car les dé-
tails manquent absolument. J'ai déjà indiqué suffisamment où se
trouvait le Heptastade, et j'en aurai fini avec les édifices quand
j'aurai cité le Timonium, palais que se fit construire Antoine après
la défaite d'Actium et où il fut attaqué par Octave : ce palais se
trouvait situé dans une petite île, au nord d'Alexandrie, sur la mer :
il n'en reste plus de traces.

Ce sont là les édifices civils d'Alexandrie, qui sont cités par les
œuvres d'origine copte : il me faut parler maintenant des églises.
loading ...