Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 35
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0078
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPTE. 35

trouve pas, quoique d'ordinaire ces trois saints soient toujours mis
ensemble.

Le Synaxare, au vingtième jour du môme mois, nous renseigne
encore sur une autre église que bâtit le patriarche Théophile W; mais,
comme le récit qu'il en donne n'est que l'abrégé d'une œuvre copte,
je citerai de préférence celle-ci. Il s'agit de l'église connue sous le
nom de Tpeïs UaïSss, c'est-à-dire des trois jeunes gens qui furent
jetés dans la fournaise par Nabuchodonosor, roi de Babylone. Voici
la traduction de ce texte intéressant à plus d'un titre : a II arriva
au temps de notre trois fois bienheureux père Théophile, l'arche-
vêque de Rakoti, qui orna une foule de martyriums, les élevant en
toute gloire comme une maison de prières pour le Seigneur, qu'il
avait bâti, comme il a été dit, un cimetière célèbre au nom des trois
enfants saints qui furent jetés dans la fournaise de feu à Babylone,
par le roi Nabuchodonosor le tyran, Ananias, Azarias, Misaël; et
il demandait avec un désir violent une relique pour la placer dans
le topos saint, surtout pour l'honneur et la gloire de Dieu et de ses
saints. Et ce martyrium, on le nomme du nom de ces saints jusqu'à
ce jour, le Tpsïs YiaïSss.-n Ne pouvant réussir à trouver les reliques
cherchées, Théophile lit venir le saint hégoumène Jean le Kolobos,
lui confia son désir d'avoir les reliques des saints jeunes gens et le
chargea d'aller les chercher à Babylone de Chaldée. Jean le Kolobos
avait le cœur fort dans la foi comme celui d'un lion; il accepta et
se chargea d'aller chercher les corps. Comme il sortait d'Alexan-
drie, une nuée lumineuse l'enleva tout à coup et le déposa à Baby-
lone, à l'endroit môme où se trouvaient les corps des trois saints.
Il leur adressa sa requête; mais les trois saints n'y voulurent pas
condescendre et lui firent entendre qu'ils ne pouvaient pas se rendre
à Alexandrie, parce que Dieu avait décrété qu'ils resteraient à Baby-
lone; mais ils promirent de faire sentir leur vertu, le soir de la
consécration de leur église, et de protéger ensuite les patriarches.

Synaxare, 20 Babah.
loading ...