Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 38
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0081
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
38 LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPÎE.

le souterrain apparut où liaient les deux corps. Ils les portèrent
avec grand honneur dans l'église de Saint-Marc qui est sur la mer
et les y enterrèrent. On y bâtit une église dont on fait la fête en ce
jour. Et il y avait à côté de l'église un temple d'idoles où l'on faisait
de grandes fêtes et où se réunissaient beaucoup d'infidèles W. ■» Ce
temple s'ensabla après la conversion des Païens. C'est de celte der-
nière église qu'il est question dans la Chronique de Jean de Nikiou,
dans le récit du siège d'Alexandrie, sous Pliocas. L'auteur dit en
effet : «Nicétas, se fiant à la prophétie du vieillard, l'homme de
Dieu, dit aux habitants d'Alexandrie : ce A présent, ne vous contentez
rc plus de combattre du haut des murs; mais ouvrez la porte de 3Aoun
et et allez combattre Bonosc.-o Se conformant à son avis, les habitants
mirent les troupes en lignes et placèrent des machines et des cata-
pultes près de la porte. Lorsque le général Bonose s'avança pour
s'en approcher, un homme lança sur lui une grande pierre qui lui
cassa la mâchoire : il tomba de cheval et mourut sur-le-champ. Un
autre fut également frappé à mort; et leurs troupes, vigoureusement
attaquées, se mirent à fuir. Nicétas fit ouvrir la deuxième porte
qui se trouvait près de l'église de Saint-Marc l'évangéliste, et sortit
avec l'armée et les auxiliaires barbares'2).«

La Chronique de Jean de Nikiou, outre les églises que j'ai eu
l'occasion de mentionner, cite d'autres noms d'églises dont je
vais parler. D'abord la grande église du Césarion, qualifiée expres-
sément de grande église et où fut entraînée Hypathie après avoir
été prise'3'. Nous savons déjà comment le palais de Césarion fut
transformé en église par l'empereur Constantin W. Cette église est
mentionnée deux autres fois, et à chaque fois elle est nommée
nia grande églisetv®. Elle est mentionnée aussi dans les œuvres
coptes: c'est là que le vérédaire impérial réunit les évèqucs restés en
Egypte pour leur faire signer la paix de Chalcédoine et qu'il donna

(l) Symxare, k Abib. Chronique de Jcande Nikiou, p. /iGG.

(!' ('/ironique de Jean de Nikiou, (,) liid., p. 465. Voir plus'haut,

p. 5a4. <M Ibid , p S71, .17/1.
loading ...