Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 51
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0094
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 51

de saint Pakhome, où le texte copte contient antincdoy, le texte
grec donne sis txokiv rwv Suf^oUwv, ce qui a suggéré diverses
explications reconnues fausses par Quatremèrc, qui avait trouvé
la bonne'1'.

Ghampollion^ et Quatremère^ ont parfaitement connu et iden-
tifié cette ville. Le premier assure que, sans doute, la ville d'An-
tinoë avait nom Bésa primitivement. Il a raison : j'ai rencontré ce
nom quelque part, et le Stjnaxnre, en la Vie de saint Jean le Kolobos,
donne comme le nom de cette ville le mot L^, mais ce mot est
mis pour L*+s, ou L*W, ou L*s|(4'. Je crois que le nom noyqSiCA,
donné par la liste des évechés de l'Egypte, est le nom d'une ville
située non loin de l'emplacement d'Antinoë et qui aura fourni la
cause de l'erreur.

La ville d'Antinoë n'existe plus aujourd'hui. Les ruines en sont
peu nombreuses : elles ont entièrement disparu lors de la con-
struction de la manufacture de Rodah. Sur l'emplacement de l'an-
cienne ville s'élève actuellement le village de Scbeikh-'Abadcb,
dans le district de Mellaouy, province d'Asiout. Ce village compte
1,17g habitants t5'. Au temps où fut fait Y Etat de l'Egypte, c'est-
à-dire en 1 31 5, la ville d'Antinoë était déjà bien déchue de sa
splendeur : son territoire ne contenait que 163 feddans et elle
était taxée à 1,000 dinars'5'. Toutefois ce territoire n'a jamais dû
être bien étendu à cause de la proximité du Nil et de la montagne.

Aousîm, KoyajiiM, t**»^.

Le nom de cette ville nous a été conservé par tous les docu-
ments cités dans la préface.

(1> Acla Sanclorum, îh mai, p. 26.
Cf. Quatremère, loc. cit., t.1, p. ho.

i2) Champollion, toc. cit., t. I,
p. 280-287.

m Qaàlremère, loc. cit., t. I, p. 3g-
/.o,

10 Synaxare, 20 Babah. — L'erreur

commise par ie scribe ou le copiste est
facile à expliquer; il suffit de retrancher
le point en bas pour en mettre deux en
haut.

(5) Recensement gênerai de l'Egypte,
t. H, part. fr., p. 85, et part, ai-., p. vf=.
(6 De Sacy, op. cit., p. 6g4.

a.
loading ...