Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 57
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0100
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 57

villages portant ce nom M. Je ne m'attacherai pas à discuter ici
cette étrange opinion qui n'a même pas le mérite (le l'originalité
et qui suppose une ignorance extraordinaire des plus simples élé-
ments de la langue copte : il vaut mieux interroger les documents
coptes et écouter ce qu'ils me répondront.

Les manuscrits du Vatican nous ont conservé trois œuvres attri-
buées à Jules d'Aqfahs, ce sont : les Actes d'Anoub de Naîsi('2); ceux
de Didymc de Tarschelit3' et ceux dÉpimé de PankolcusW; mais
en réalité les œuvres attribuées à cet auteur sont beaucoup plus
nombreuses, et les manuscrits de la Bibliothèque nationale en con-
tiennent plusieurs fragments, pendant que le Synaxare en donne
le résumé^. Dans l'une de ces œuvres il est dit en propres ternies :
rtC'est moi Jules, originaire de Kbbehs, qui rends témoignage de
tout ce qui lui est arrivé^hn Or toutes les fois que le texte copte
emploie le mot xBoac, la traduction arabe met (j~gi.il. Je ne peux
indiquer ici tous les passages où le mot se rencontre, je me con-
tenterai de citer les derniers mois du martyre d'Anoub de Naîsi.
cr Voici que je vous ai informés de ce qui est arrivé au saint Apa
Anoub, le martyr du Christ, moi Jules, originaire de Khbehs(7).n
Le Synaxare, au vingt-deuxième jour de ïhoth, raconte le martyre
de Jules d'Aqfahs et dit : a En ce jour fut martyr le saint Jules
dAqfahs, écrivain de l'histoire des martyrs, celui que le Messie
destina pour prendre soin du corps des martyrs et des saints, pour

(1' Jpurn.asiat., 1887, p. i46, note 1. (7) ic îmirie xn-xnoreN (sic)

(2) Cod. Copt. Vat., n° LXVI, fol. 23g- nnh GT.».Yu.)tum Mnixnoc aux

269. jiNoy! niMxpTYPOC ntc nxc

(1) Cod. Copl. Vat., n° LXII, fol. a53- amok loyxioc mpcM xneze. Cod.

260. Vat. Copt., LXVI, loi. 289 v". Le nom

Cod. Copt. Vat., n" LXVI, fol. 96- de cette ville était réellemenL krazc,

ia3. comme il est écrit dans un fragment

(5) Cf. E. Amélineau, op. cit., p. 123 Ihe'bain du musée Borgia. Cf. Zoëga,
et suiv., où toutes les œuvres sont réunies Cat. Cod. Copt., p. q38. Le nom de Jules
et analysées. est toujours accolé à celui de son village,

(6) Ilyvernat, Actes des martyrs de sans plus de détails.
l'Egypte, p. a8'i-3o3.
loading ...