Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 70
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0113
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
70 LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

Schenoudi, se comparant à Moïse, dit de lui-même : «Tout ce que
Dieu a fait avec Moïse sur la montagne du Sinaï, Dieu m'a accordé
de le faire avec moi sur la montagne d'Adribah W. y Dans l'éloge
de Macaire de Tekôou, il est dit aussi : «Il y a un monastère dans
le nome de Schmin, en l'ace d'un village qu'on nomme Athribi^-.ii
Comme cet éloge est parvenu en dialecte memphitique, le texte
porte xopHBi pour le nom de la ville, ce qui est une erreur amenée
par la ressemblance du motvrpi-ine avec le nom d'Atbribis. Min-
garelli a aussi publié un fragment où se trouve le nom sous la forme
XTpHne M.

Ce village est aujourd'hui détruit : il l'était déjà au temps où le
moine chrétien bâtit son monastère, car il se servit des pierres du
temple pour construire son édifice qui ressemble plus à une for-
teresse qu'au séjour des moines. J'en ai beaucoup parlé dans ma
Vie de Schenoudi®, et aussi dans les Actes des martyrs de l'église copte® :
je n'y reviendrai donc pas. Ce nom s'est retrouvé récemment en
grec : on le nommait Tpitpiov®, Triphiou.

Champollion^ l'a connu, mais non identifié; de même Quatre-
mère® qui l'a connu et identifié, mais n'a pas su où le placer. Le
monastère existe toujours sous le nom de Deir-el-Abiad, et il occupe
l'emplacement de cette ancienne ville égyptienne.

ATRÎS, (jw^j).

Ce nom, que nous fournit la Chronique de Jean de Nikiou, est un
nom de couvent. Dans le récit des scènes de révolte qui eurent
lieu en Egypte au moment où Hérodius marchait contre Phocas et
le détrônait, il est dit que : «Les trois anciens de Ménouf, à savoir :

(1) E. Amélineau, Mon.,etc.,!,p. 3ga.
(,) Id., p. 110.

(3) Mingarelli, Mgyptiomm cod. rcli-
quiie, p. 275.

(4) E. Amélineau, Vie de Schenoudi,
principalement les cliap. 11, m et iv.

<5> E. Amélineau, Les Martyrs de
l'Eglise copte, p. 80 et suiv.

("! Zcitschrift fur /Egyplische Sprache
und Alterllmmshmdc, 1890, p. 5a.

(') Champollion, op. cit., I, p. 2GG.

(a) Quatrcmère, op. cit., 1, p. ia-25.
loading ...