Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 103
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0146
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPTE. 103

que ce saial vivait dans la Haute Egypte* et c'est ce qui résulte
aussi des fragments de la Vie de ce saint conservés à la Bibliothèque
nationale de Paris et à la Biblioleca nazionale de Naples. Je crois
que ce village, aujourd'hui disparu, devait se trouver au sud
d'Esnch.

BlSCIIOUÂOU, j!yio.

Le nom de cette localité se trouve mentionné deux fois par le
Synaocare. La première fois, il est dit que les deux saints Jusab et
Bedasios, quittant le monastère de Saint-Pakhônie, arrivèrent jus-
qu'à El-Asâset séjournèrent dans la montagne de Bischouâou, un
peu au midi de celle d'El-AsâsDans le second passage, il est
dit : cr En ce jour mourut le saint, le zélé, anba Elie à la montagne
de Bischouâou, ce qui veut dire la montagne du lébakb (2).d Puis
viennent plusieurs autres détails qui montrent que ce lieu était si-
tué près de la ville de Qeft.

Le mot est la transcription exacte du mot hiéroglyphique
^^IiIiI^^IJ^j^, qu'on a traduit par Perséa, et que l'arabe
traduit par Rà^i, ce qui désigne un arbre disparu actuellement
d'Egypte, selon S. de Sacy. Le nom de cet arbre, donné à ce village,
laisse supposer qu'il était très commun, ou tout au moins se trouvait
en ce lieu. Malheureusement lieu et arbre ont également disparu.

BOMPAÎ, BONIFIAI!.

Ce nom nous a été conservé sur des planchettes bilingues fu-
néraires, provenant, dit-on, de Sohag, et maintenant au musée du
Louvre. L'une d'elles, le numéro deux, est ainsi écrite: «Apollo-
nios, fils d'Apollonios le Jeune, fils de Peteminius, de mère Sen-
phaminis, de Bompaî®.i> Une autre, le numéro trois, dit : ctTe-

m Sytutxare, îiHalhor: jjJJI i«-Lgljj jf/-ûtJ ■ Uîl ... .^jJLJI

}iyïo i jU.^. (3) Rev. égypt.j de M. Revilloul, G" an-

(i) SynascarCj 17 Kiliak : piàjJ\ née, p. 43.
loading ...