Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 106
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0149
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
106 LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPTE.

ce nom, et malheureusement dans un passage manifestement cor-
rompu. Voici cette mention : xgcdntcdn = noyro k.eonpc -
^y^^ki; puis vient une seconde mention de la même ville :
nxxNOMenoc = kboyto oopoc, sans identification arabe(1).
Les deux manuscrits s'accordent à la mentionner deux fois en
termes identiepues. Or, en jetant les yeux sur cette liste des évê-
chés, on s'aperçoit aisément qu'elle ne suit aucun ordre dans cette
partie, qu'après avoir cité Rosette, puis Damanhour, puis Erbat,
au sud-ouest de Damanhour, et Masil, au nord-ouest de celte
même ville, elle remonte jusqu'à Saïs pour revenir à Bouto.
Quant à la répétition de ce nom, elle peut provenir de deux
causes, soit de la réalité, soit d'une faute de copiste; de la réalité
s'il y avait deux Bouto et deux Léontopolis; de l'erreur du copiste,
s'il n'y a qu'une ville de Léontopolis et s'il faut identifier Pakhna-
mounis avec Bouto.

Mais contre celte seconde hypothèse viennent se ranger les
témoignages de Strahon et de Ptolémée. Ce dernier fait deux
villes de Pakhnamoun et de Bouto : la première est le chef-lieu
du nome Sebennytes infeiior; la seconde, du nome Phtbénolite ; la
première est située à 6i°ho' et 3i° o'; la seconde à 6i°3o' et
3o°kb'. Cet auteur donne encore plus exactement, s'il est pos-
sible, la situation de Bouto, en disant que celte ville était située
entre le grand fleuve et le fleuve Taly, à l'occident du grand
fleuve, entre Metelis et Cabasa; elle était même si rapprochée de
celle dernière ville que les chiffres cités sont exactement les
mêmes(2>. Strabon, de son côté, dit : tt Après la Bouche Bolbitine,
un promontoire sablonneux s'étend au loin : il s'appelle la Corne
d'Agnou. Ensuite est la Tour de Perséc et le Mur des Milésicns.
Après le Mur des Milésicns, quand on s'avance vers la bouche
Sébennliyquc, il y a deux lacs, dont l'un est appelé lac de Bouto,

(" Ms. copie de la Blbl. riat., n° 53, loi. 171 v°; Ms. de Lord Grawford, fol. 331
r" et v°. — (!) Plolémée, Géographie, éd. de i6o5, p. io5 cl 10G.
loading ...