Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 123
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0166
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 123

peu importantes se retrouvent encore dans le lieu appelé Abousîr,
ou vulgairement Tour des Arabes W. v On comprendra facilement
qu'entre l'opinion d'un auteur comme Gliampollion et celle de
M. Zotenberg, je n'ai pas la moindre hésitation et je me range du
côté du premier. Defaschir était une autre ville, disparue aujour-
d'hui.

Deiixy,

Le Synaxare, au viugt-lroisième jour de Baonah, nous a con-
servé ce nom, en faisant dire à l'empereur Constantin qui voulait
voir les évèques échappés à la persécution : ce Si tous ne peuvent
pas venir, qu'au moins viennent les quatre (pères) vertueux et cé-
lèbres, Maximien de la ville de Hnès, Maximien de Fayoum, Aga-
pît de Dehny et Aba Noub de Balaous M n.

Ce nom a complètement disparu de l'Egypte : on ne le trouve
ni dans YEtal de l'Egypte, ni dans le Recensement gênerai.

DeIR 'Ajl-el-MiVZIIAB, c^s^t pis y>p .

Le nom de ce monasLère se trouve conservé dans un manuscrit
arabe de la Bibliothèque nationale à propos d'un moine qui s'appelle
Daniel, l'bégoumène deScété. Ce Daniel avait été supérieur du mo-
nastère 'Am-el-Mazhab pendant quarante ans^.

Le nom de ce monastère est arabe, soit qu'il ait été traduit du
copte, soit que ce fût le nom arabe donné audit couvent. Nous
possédons encore la Vie copte de ce Daniel, mais le nom de ce mo-
nastère ne s'y trouve point. Il devait sans doute être situé à Schiît
ou Scété, car Daniel est représenté comme étant toujours resté
en cette vallée.

(I) Champollion, op. cit., t. II. p. 2G7, aG8. — (i) Synaxare, a3 Baonah :
(j-» j.Lé'j. — Mss. ar. de la Bibl. nat., n° G6, fol. i53 v°.
loading ...