Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 129
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0172
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPTE, 129

fautes qui sont, je veux bien le croire, le résultat de l'inattention.
Cependant, dans la tournure de la phrase, il me semble qu'il faut
ce que porte le texte. Nous devons en ce cas conclure qu'il y avait
dans les environs un village qui se nommait Pekolol, que la rue
de Djîmé qui s'appelait rue de Pekolol conduisait vers ce village où
il y avait un monastère de ce nom. Quant à la situation du village,
on peut penser au village actuel de Scheikh-'Abd-el-Gournah, ou
peut-être au célèbre Deir-el-Bahary.

DlîlR APA PlIOIBAMÔN, nMOMXCTlipiOM MXITX <|>OI BAMCDM.

Ce monastère était situé, comme le précédent, dans la mon-
tagne connue sous le nom de Djîmé Nous ne le connaissons que
par les actes et contrats publiés par M. Revillout; mais les passages
où il en est question sont assez nombreux. H est dit avoir été situé
dans le castrum de Djîmé, ou dans la montagne de Djîmé. H avait
un supérieur et au moins un économe, peut-être deux, ce qui
laisse supposer que le nombre des moines était assez grand. 11 était
célèbre dans la contrée, grâce au merveilleux patron en l'honneur
duquel il avait été construit, Phoibamon, évêque d'Aousîm. H s'y
faisait de continuelles guérisons de malades, comme nous l'appre-
nons des contrats coptes du musée deBoulaq : les pères y venaient
vouer leurs enfants au saint, lorsque ces enfants étaient malades,
et, si laguérison venait, les petits êtres étaient voués pour leur vie
qu'ils devaient passer au service du monastère.

Ce monastère n'existe plus, mais peut-être est-il encore connu
des habitants du pays sous le nom de Deir-el-Medinet, qui est bien
en effet situé dans la montagne, entre deux enfoncements de la
chaîne en cet endroit. Ce n'est là qu'une simple conjecture que je
hasarde en passant. Ce qu'il y a de certain, c'est qu'il y a à Deir-
el-Medinet(1) un couvent, et que ce couvent a servi et sert encore
à désigner l'endroit où il se trouvait.

tsambert, Guide en Orient, Egypte, p. 55a, 553.

9

i u mi m t. m r s a t i o s a i. r,
loading ...