Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 130
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0173
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
13(1

LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE:

DeIR BaNAROGN, y^jblj J»,

Le nom de ce monastère nous a été conservé, par le Synaxare,
en la fête de saint Damien, patriarche d'Alexandrie. Il y est dit
que ce saint homme, après avoir été moine à Schiît, notamment
au monastère de Saint-Jean (le Kolohos), «alla dans le monastère
de Bânàroun, c'est-à-dire des Pères, à l'ouest d'Alexandrie, et y
fit des dévotions(l) •».

La position de ce monastère, dont j'ai déjà parlé à l'article de
Bâbâoun, n'est pas autrement déterminée. L'une des deux lectures
Bâhaouîn ou Bânàroun doit être fautive : je crois que c'est la seconde.

Dlillî B\ramous, ^ytj) j>p.

Le nom de ce monastère se trouve aussi dans le Synaxare et
dans les collections coptes de Vies des pères du désert. Les traductions
arahes de cette œuvre le mentionnent sous le nom de Deir Bara-
mous. Le Synaxare dit de Moyse le nègre dont il vient de raconter
la vie et qui fut tué par les Barhares : «Son corps est dans le mo-
nastère de Baramous'2). n II sera traité plus longuement de la position
de ce monastère dans l'article Schiît.

Deir Danouiieii, ii^s j>s .

Le nom de ce village nous a été conservé dans les Actes complets
de saint Agathon et de ses compagnons, par un manuscrit arabe de
la Bibliothèque nationale. Il y est dit : ce Et certes vinrent un grand
nombre de gens de la ville de Qous et du diocèse de Behnésâ,
et l'un d'eux qui se nommait Latsouà, était originaire de Deir-
Danoulieh, et l'autre des gens de Schenouàdeh(3). n

Ce sont là tous les renseignements qu'on peut trouver sur cette

(1) Synaxare, 18 Baonah : y^ Jl 31 *s p> Bibliothèque nationale, supplément
«e* liL-jLsJ SL/j&xSLuW UD| j*> csl ci!};1-5^ arabe 89, loi. OG r". I. 10 : j^tj

(2) Synaxare, afi Baonali : j s*-.*.; J^a! j-^b ^ U-xj
loading ...