Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 153
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0196
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPTE. 153

Perses, et ne se sera développée qu'assez postérieurement, clans les
temps chrétiens, sur l'emplacement des temples, jusqu'au moment
où elle fut désertée. Toute la chaîne de montagnes était remplie
de moines qui vivaient dans les tomheaux, comme le prouvent les
inscriptions coptes. Il semhle d'ailleurs que les Coptes n'aient pas
eu tant d'horreur qu'on a hien voulu le dire pour les habitations
des momies. Encore aujourd'hui un grand, nombre de pauvres
familles de fellahs n'ont pas d'autre habitation que les tombeaux
dont les ornementations disparaissent sous l'épaisse couche de suie
qui s'est formée depuis des siècles. Ces divers groupes d'habita-
tions portent aujourd'hui des noms différents, et il n'est pas impos-
sible que les noms de Djîmé, Castrum-Djîmé, Meninonia et Cas-
trum Meinnoniorum correspondissent à des quartiers différents;
c'est pourquoi j'en ai traité séparément. A Djîmé, je crois, corres-
pondait l'appellation grecque Mcmnonia.

La ville de Djîmé comptait au moins deux églises, dont l'une
était dédiée à la Vierge, et l'autre était appelée l'Église catholique
de Djîmé W. De môme nous connaissons les noms de plusieurs
de ses rues, entre autres celle qui s'appelait Kelôl, où était située
la maison de Germanus, dont il est question au papyrus n° 1 du
Louvre (2).

Djoubouré, .xoyBoypG.

Le nom de ce village nous a été conservé par les Fragments de
la Vie du moine Abraham. Il y est dit: «qu'un homme, nommé
Elie de Djoubouré M n, apparlenant.au nome d'Antinoë, vint au mo-
nastère d'Abraham. ChampollionM, sur la foi de ce document, a
placé Djoubouré dans le nome d'Antinoë; mais Quatremère® lui a
objecté que Djoubouré pouvait être tout simplement un surnom et
que l'indication du nom d'origine se faisait tout autrement en

(1! Revillout, op. cit., p. 68 et 69. (,,) Champollion, op. cit., t. I, p. 287.

(2' Ibid., p. 90 bis. (5) Quatremère, Observai, sur quelques

m Zoëga, Cul. Cod. Copt., p. 5/17. points, elc., p. 3^i.
loading ...