Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 225
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0268
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 225

où l'on voit que le nom de Masr est appliqué à Babyloue de Fosfât,
et à Fostât. Cependant cette dernière ville n'était pas fondée.

Je crois donc que dans ce passage la liste des évèchés a mélangé
beaucoup de cboses, sans trop s'en rendre compte : elle n'emploie
pas d'ailleurs le mot khmg. Cette confusion se comprend d'ailleurs
assez facilement par suite des changements survenus au cours des
siècles. Fostàt, Babylone et Memphis ne sont pas très éloignées
l'une de l'autre : les deux premières de ces villes se touchent, et la
troisième, dont on ne peut guère préciser l'étendue, n'était située
au plus qu'à 2 lieues de Babylone et de ses tours. Que cette
ville, qui était la plus considérable de l'Egypte tout entière jusqu'au
moment où elle devint inférieure à Thèbes, mais qui resta encore
la plus importante de celte partie de l'Egypte voisine de la Basse
Egypte avec laquelle elle fut souvent confondue, ait porté le nom
du pays lui-même, c'est ce qui n'étonnera personne, je pense; que
cette ville, considérablement déchue, ait cédé son nom à une autre
ville plus jeune en lui cédant son rang et son titre de capitale, c'est
non plus ce dont personne ne sera surpris ici; d'où il résulte que les
nomenclateurs qui ont donné à la ville de Memphis le nom de Masr
cl Qadîmah n'ont pas eu tort, et que ceux qui ont suivi la nouvelle
administration ont eu raison. Le nom de khmg s'est appliqué à
trois villes différentes de l'Egypte, suivant les temps : d'abord à
Memphis, ensuite à Babyloue, après la conquête perse et durant
toute l'occupation grecque, puis enfin à Foslat et au Caire, car ce
furent les trois capitales successives de cette partie de l'Egypte.
Aujourd'hui l'on n'applique plus ce nom qu'à Foslat et à la mosquée
de 'Amr. Primitivement ce fut Memphis, comme si l'on appelait
Paris du nom de France.

Puisque je parle de ce mot khmg qui fut le nom de l'Egypte,
je ne dois pas oublier que les Egyptiens chrétiens savaient parfai-
tement l'étymologie du nom de leur pays. Dans un fragment de
la Bibliothèque nationale, il est expressément dit qu'on l'a appelé
khmg, cfsoit parce qu'elle est noire, soit parce qu'elle était une

i5

DtPRlXEBIE SATHfi-iLi:.
loading ...