Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 243
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0286
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 243

ruines sur les bords du lac, qui porte toujours son nom, à l'ouest
d'Alexandrie, aux confins du désert iibyque. Elle était déjà détruite
en 1376.

Marôs.

Ce nom est cité par la Chronique de Jean de Nikiou, dans le récit
d'une bataille, comme le nom d'origine d'un général nommé Jean,
qui fut tué'1). La citation de ce nom est unique.

Il n'y a aucune raison de douter de l'existence de cette ville,
comme aussi de croire à l'exactitude du nom. Inutile de dire qu'on
n'en retrouve aucune trace soit clans YEtat, soit clans le Recensement

r

général de l'Egypte.

MELÎG OU MasÎL, MGXGX, Jyuiw ou

Ce nom a donné lieu à d'assez nombreuses discussions; il sera
donc bon de s'étendre quelque peu à son sujet et de voir s'il s'agit,
dans tous les textes, de la même ville.

Au huitième jour de Tbotb, en la fête de plusieurs martyrs, il
est dit : «Et Dieu envoya son ange vers un homme riche des gens
de Taqrahâ, de la dépendance de Béhérah, du diocèse de Masil^n,
pour lui dire de prendre soin des reliques des martyrs. De fait,
nous avons un évèque de cette ville de Masîl, nommé Pisoura,
qui fut martyr'3). Les Actes de ce martyr ont été publiés(,,); malheu-
reusement ils sont acépbales, et l'on n'y trouve pas le nom de la
ville dont Pisoura était évèque. Mais la traduction arabe de ces
Actes est conservée dans un manuscrit de la Bibliothèque bodléienne,
à Oxford, et le nom de la ville est Masîl(r>). Au huitième jour de
Kihak, en la fête de Samuel de Qalamoun, il est dit que ce saint

Chr. de Jean de Nikiou, p. 554.
Synaxare, 7 Thoth : iy^a^JI JLïl

m Synaxare, 9 Thoth : uAJu*! yl5"l.ki4

(4) Hyvernat, Actes des martyrs de
l'Egypte, p. 1 ih et suiv.

(5) Bodleian library, ar. Huntingt /170,
t. I, loi. 100 r° : M jL^_jOl Jl

' 16. £
loading ...