Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 248
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0291
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
248 LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

de raison de croire qu'il s'agit de l'une plutôt que de l'autre des
trois villes qui portent ce nom.

Les scalœ coptes-arabes contiennent aussi ce nom : il est cité sous
la forme M6NB6 et transcrit par iCcooiiS yn* jw'1', ou sous la forme
Kym'om = mgmbg =jk3s> (2>, ou sous les formes mgmi (3), mhmi ,
avec même traduction ou sans autre traduction que jLitW. L'éga-
lité KyriTON = mgmbg =^*k est une preuve de plus que j'aurais
pu joindre à celles que j'ai données sur l'identification de Memphis
et de Kîmé : si les Grecs donnèrent le nom d'Egypte au pays, c'est
que Memphis s'appelait Ha-ka-ptah(3), d'où la corruption KyriTOM,
et d'où la traduction par Masr.

Dans la Chronique de Jean de Nikiou, cette ville est citée un grand
nombre de. fois, à propos des pyramidesW, de l'oracle de Mem-
phis W, de l'invasion de l'Egypte par les Perses W, et du patriarche
Théophile'9). Ce dernier passage nous montre qu'au vc siècle la
ville de Memphis pouvait être déchue, mais était loin d'être dé-
truite. Outre ces passages, il y en a un assez grand nombre d'autres
où l'éditeur de la Chronique a cru qu'il s'agissait de Ménouf la
Haute et les y a appliqués; mais l'inspection de ces passages montre
qu'il s'agit de Memphis: par exemple, à propos de la construction
de la citadelle, où le mot Memphis est écrit en toutes lettres'10), à
propos du Deir anba Jérémie de Ménouf, lequel se trouvait près
de l'île de Sainte-Irai, dans le fleuve de Ménouf("l Le traducteur
fait, il est vrai, de la sainte un saint, mais les textes coptes per-

(1) Mss. cop. de ia Bibl. nat., n° /i3,
fol. 5 a v°.

<2> Ibid.,n° 44, fol. 97 v°.

i'1' lbid., n° 5o, fol. no v"; n" 53,
fol. 84 v°; n° 54 , fol. 187 V; Bodl. libr.,
Maresc. 17, fol. pôÂ v"; Mss. do Lord
Crawford, fol. 929 r".

<4) British Muséum, Orient. 441,
fol. pmh r".

<5, Ce nom s'écrivait ainsi •tfjJ{ { " \ ©

ou avec les dernières parties du mot chan-
gées de place, comme c'est souvent le
cas en égyptien.

<"> Chronique de Jean de Nikiou,
p. 345 et 368.

C lbid., p. 376.

<"> lbid., p. 3g3.

(•) lbid., p. 435.

<t0> lbid., p. 35o.
lbid., p. 48o.
loading ...