Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 264
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0307
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
264 LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

d'après la coutume de la liste elle-même. En tout cas, c'est un mot
nouveau à identification nouvelle.

Ni l'un ni l'autre de ces deux noms n'est resté dans l'Egypte
contemporaine; mais on trouve celui de Moliallet Sedr, dans Y Etat
de l'Egypte, pour une contenance de 708 feddans et une redevance
de 700 dinars W. La ville était déjà bien déchue: il n'est donc pas
étonnant qu'elle ait disparu.

(El-) Moharuaq,

Le nom de ce monastère est cité trois fois par le Synaxare. La
première fois, à propos de la première messe qui y fut célébrée : et le
Sauveur se réunit avec ses disciples à Qosqâni, et c'est El-Moharraq,
selon ce qu'ont témoigné le saint Pbilothée et le saint Cyrille <2>. r>La
seconde fois, il dit : «En ce jour fut martyr le père évêque anba
Hélias, évêque de Moharraq, le monastère de Notre-Dame. . . et
de la ville de Qousîeh^. ■» Puis on mentionne la visite de la Sainte
Famille dans ce monastère, quoiqu'il ne fût pas fondé W.

Je ferai observer que l'évèché de Moharraq n'existe pas et n'a
jamais existé, que c'est seulement un titre d'honneur décerné à ce
monastère, et que le véritable siège de l'évèché se trouvait à Qou-
sîeh. De même j'ai fait voir, en traitant de Qosqâm , que Moharraq
était fort différent, quoique la ville et le monastère fussent situés
l'un près de l'autre. Ce couvent est aujourd'hui le plus riche et le
plus considérable de l'Egypte : on y observe la règle de saint
Pakhôme, quoique bien mitigée. Il est peu connu. Je l'ai visité à
quatre reprises différentes, et les moines étaient devenus mes amis.
D'après le Recensement général de l'Egypte®, le couvent est peuplé
par 1,110 habitants; il possède une école, dépend du district de

(1) De Sacy, op. cit., p. 646.

(J| Synaxare, 6 Hathor : g3 plï,...j,;

m lbid., 20 Kihak : Uul -^Jl \àa &

£~~&yU\ âjlo**}.....U.:*x^.w jji> iSj^JI • Cl.

la fin de l'article du Synaxare.

(4! Synaxare, ait Baschons.

(!,) Recensement général de l'ligypte,
l. II, part. fr., p. 79, et pari, ar., p. <h.
loading ...