Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 277
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0320
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 277

tificalion proposée esl possible; mais il n'y a aucune preuve, ni pour,
ni contre.

Outre ce village d'El-Kôfour, il y en a encore deux autres
du même nom en Egypte : i° Kofour-Bilschây, dans le district
de Kafr-ez-Zàiât, province de Gharbyeh, avec une population de
2,289 habitants et une école; 20 Kofour-Tegaîn, dans le district
d'El-lbrabimîeb, dans la province de Scharqyeh, avec une popu-
lation de 3,27/1 habitants et une école. De ces deux villages,
aucun n'est cité dans YEtat de l'Egypte.

Le premier de ces trois villages est celui qui se rapporte à notre
Nikafar, parce qu'il est placé dans la province de Minieh, ainsi
que l'exige la mention entre Pemdjc et Kaïs, qui d'ailleurs est
inexacte, mais qui montre cependant qu'il faut le placer dans la
Haute Egypte. 11 est d'ailleurs mieux placé dans d'autres scalœ.

NlKÎ, N1KH.

Ce nom nous est parvenu dans l'un des papyrus coptes de la
collection de l'archiduc Rainer. 11 n'est que mentionné en passant
avec l'abréviation jj> pour xcopiOM, sans le moindre détail qui
puisse in'aider à l'identifierW.

11 était vraisemblablement placé dans le Fayoum, comme la
plupart des villages dont les noms remplissent ces papyrus. Ce-
pendant on pourrait bien avoir le nom grec du village précédent,
ou d'un village analogue : il faudrait en ce cas changer la pro-
vince, et mettre Behnésâ au lieu de Fayoum. Je ne puis donc rien
décider.

NlKÎOUS, riO)A h, ^yjii.

Celte ville est l'une de celles qui sont le plus souvent mention-
nées dans les documents coptes, et cependant il est assez difficile
de savoir aujourd'hui où elle était véritablement située.

(1) Mittheil. aux derSammlung-, etc., a' année, p. 63.
loading ...