Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 289
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0332
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 289

celte ville, et à une distance de îG ou u3 milles de Gasiusm. Cette
ville a disparu; peut-être ce nom est-il encore reconnaissable dans
le nom actuel de Straki que porte un village situé avant El-Arisch
quand de la Syrie on va en Egypte. Il est situé sur les bords de la
mer

Ouah, oyxz, ^yi.

Ce nom, qui est celui des oasis en général, se trouve cité dans
les scalœ coptes-arabes entre Denderah et Phebôou ou Faou'3'. Il se
rapporte évidemment à l'une des oasis de la Haute Egypte : il y est
mis pour désigner spécialement la Grande Oasis; mais comme cette
oasis, ainsi que l'oasis de Behnésâ, a un nom particulier, j'en trai-
terai séparément.

Au dire de Straboh, il y avait trois oasis : la Petite Oasis, la
Grande Oasis et l'oasis d'Ammon W. Comme les deux premières ont
leur nom particulier, il ne reste plus que la dernière, si célèbre
par l'expédition qu'y fit Alexandre. Champollion a très bien traité
cette partie des oasis dans son ouvrage'5'. Il a très bien fait voir
l'étymologie du mot copte oy^z, et s'est en particulier étendu
assez longuement sur l'oasis de Siouab qu'il identifie avec raison
avec l'oasis d'Ammon. Je ne m'étendrai pas plus longuement sur
cette oasis dont on peut voir la description et l'histoire dans Y Iti-
néraire de M. Isambert^, ou dans le voyage de Cailliaud(7). On peut
s'y rendre directement d'Alexandrie par la route des caravanes qui
parcourent la distance en douze jours, ou par la Petite Oasis, et la
route n'est plus que de huit jours seulement.

(1) Itinerarium Romanum, éd. Parthey
et Pinder, p. 69.

(!) Isambert, Orient. Syrie cl Palestine,

P- 78.

(3> Mss. cop. de la Bibl. nat., n" 5o,
fol. 1 iov°; n° 53 , foi. 85 r"; Bodl. libr.,
Mat. 17, fol. r"; Mss- de Lord
Crawford, fol. 229 v°.

(4) Strabon, xvn, 3o.

(5) Champollion, op. cit., t. II, p. 282-
295.

m Isambert, Itinéraire descriptif de
l'Orient, II, Egypte, p. 451-4 5q.

(7) Fr; Cailliaud, Voyage à Mcroè,
au. fleuve Blanc au delà de Fazogl, à
Syouah, etc., vol. I.

[urni^rnic MATIOMU.
loading ...