Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 295
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0338
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 295

en était de môme dès le xivc siècle. Le couvent dont il est question
doit être ajouté à ceux que cite Quatremère W,

Paknoupis tou pobtiou, iiAKMoynic 'i-oy nopTioy.

C'est le nom d'un canal du nome Pathyrite, conservé dans un
papyrus grec du Louvre^. Le nome Pathyrite est le nome nommé
aussi péri-thébain. 11 est probable que le nom de ce canal compre-
nait le nom du village.

Pakhôra, nxxcDpx ("?).

Le nom de cette localité qui aurait été égyptienne se trouverait
dans le Corpus inscriptionum grœcarum, n° 9121, si l'on en croit
M. Revillout qui, dans une ligne réputée illisible, a vu le nom de
Pakliôra et en a fait le siège d'un évêché. La chose est possible,
mais très improbable. La liste des évêchés de l'Egypte, la liste au-
thentique, et non pas une liste imaginaire, ne contient aucun nom
semblable. Je crois donc que cette ville n'existe que dans l'imagi-
nation de celui qui l'a découverte

Pakîk-em-Pisinai, iukhk MniCINAl.

Le nom de ce village se trouve dans le papyrus de Boulaq,
n° 10. L'un des témoins signe : rrJean, fils du bienheureux Papa
de Pakik-Pisinai W. n C'est la seule fois que ce nom se rencontre.

Je le crois fautif, et cela d'après l'une des signatures qui suivent
oùonlit : npM TMyei Mneiceiixi W; je lis donc piakhr MmciNAi.

Quatremère, op. cit., t. I, p. 2a.

(i) Notices et extraits des mss., t. XVIII,
2" partie, p. 381.

<3) Revue égyptologique, à" année,
]>. 20 et 22. Dans la traduction qu'il
donne de cette inscription, M. Revillout
n'a aucun doute : rr Donne le repos à la
servante l'Ame de Tonicr, évêque de Pa-
chora, et par la honte de Dieu, à celles de

tous les chrétiens- de Pachora, mais le
texte : nxxcDp.vc oy'v tacoxcum

XÏÏO nXXCD|»XC KA.1 AtUCTACIN,

ainsi qu'il lit, est loin, bien loin de vou-
loir dire ce que M. Revillout, avec sa sé-
vérité habituelle, reproche à M. Kirchoff
de n'avoir pas compris.

n Revillout, Act. et Conlr., etc., p. 79.

(■"> tbid.
loading ...