Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 309
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0352
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 309

qu'une simple conjecture fondée sur le fait qu'il n'est pas dit clans
le texte que ce village était situé sur la rive occidentale.

PeGIMENTÎTI, IieiMeNTH-j-, Ï£>)ôJ^>.

Le nom de cette ville se trouve dans les Actes des saints Pirôou
et Athôm, lorsqu'ils se rendent pour la troisième fois au martyre
et qu'ils vont chercher le gouverneur à El-Sarmoun. Le texte dit
en effet : et Ils le trouvèrent assis sur son tribunal, jugeant un
chrétien martyr, nommé apa Isi, originaire de Psamaou de Pegi-
mentîtiW.n Ce passage est malheureusement unique; mais la tra-
duction arabe de ces Actes nous a été conservée et donne : crUn
martyr, nommé apa Isi, des gens de Samâîoul, du diocèse de
Mendâdeh (2). v

Ce nom, qui n'est pas mentionné par Champollion, est seulement
cité par Quatremère qui ne l'a pas identifié f3'. Je ne sais si je serai
plus heureux; mais je dois proposer une identification qui me
sourit fort : nous avons ici le nom copte de la ville de Mendès.

Tout d'abord ou observera que dans l'égalité du copte et de
l'arabe : n<>iMenTH-h = ib!<xA.<), la première partie du mot a dis-
paru, soit nci : on a ainsi abrégé un nom trop long. Or ce qui
reste, à savoir M6NTH+, répond lettre pour lettre à l'arabe sz\à<x*,
et réciproquement. Ceci posé, je prie encore mes lecteurs d'ob-
server qu'entre Mcndîdi ou Mendàdeb, et le grec Mendès, il n'y a
de dissemblable que la dernière syllabe qui est tombée : les Grecs,
pour nommer la ville, ont pris une abréviation populaire qu'ils ont
eux-mêmes écourtée. Il serait, en effet, surprenant que le nom de
la ville de Mendès, si célèbre en Egypte, ne se fût pas retrouvé
dans les œuvres coptes. Je sais bien qu'il ne s'y retrouvera pas un
nombre de fois beaucoup plus grand, puisqu'il n'y est cité qu'une
fois; mais le fait seul de sa rencontre est significatif. D'après la tra-

(1) Hyvernat, Actes des martyrs do fol. 3ir°: Jj-jUn» Jjâi ^ u
l'Egypte y j>. îG/i-i65. iblo^

(2) Bibt. nul., ms. arabe supp. 89, Quatremère, op. cit., I. 1, p. 5o5.
loading ...