Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 320
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0363
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
3-20 LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

peupler, tant à la montagne de Pernoudj que dans les autres mo-
nastères de l'Egypte (]).

Le nom de Pernoudj ne se rencontre pas une seule fois dans les
fragments d'œuvres sa'idiques; cependant un peu d'attention suffit
à nous montrer clairement que, si le nom ne s'y trouve pas, le lieu
est clairement désigné. Ainsi quand Macaire se rend à Pernoudj
pour assister à la messe de Pamô, où le texte memphitique emploie
le nom de Permondj, le texte sa'idique emploie le nom de cela
montagne du natron^n où vit l'abbé Pamô. De même les auteurs
grecs rendent tous par montagne de Nilrie ce nom de Pernoudj. Ainsi
l'auteur des Apophtegmes des Pères M, Palladius, dans son Histoire
Imisiaque®, et les autres. Ils n'ont fait que traduire l'expression copte
nrooY MniJ)OceM en Nilriœ mons. D'après Rufin, la montagne
de Nitrie était située à environ ho milles d'Alexandrie®, et Palla-
dius, après avoir traversé le lac Maria ou Marœotis, mit un jour
et demi pour arriver à la montagne de Nitrie^. Je parlerai des
moines qui habitaient cette montagne à propos de Schiît; je dois
maintenant en indiquer la place aussi exactement que possible.

Ce nom de Pernoudj n'a pas été inconnu des auteurs arabes :
car, dans l'Histoire des Patriarches, il est raconté que le patriarche
Benjamin se rendit un jour à la montagne de Barnoug, puis au
désert de saint Macaire (?). Les autres auteurs de cette langue donnent
presque toujours le nom de montagne duNalron dans leurs ouvrages.
Nous avons vu que le copte emploie l'expression de monter à la
montagne de Pernoudj; s'il fallait entendre celte expression dans le
sens ordinaire du mot monter en Egypte, il en faudrait conclure
que Pernoudj se trouvait au midi de Scbiît, entre la vallée et le

<•> Cod. Vat. Copt., LXin, fo). GS et grœc, XXXIV, col. 1060, ioa8-io33

68. cl 1196.

m Zoëga, Cal. Cod. Copt., p. 346- (;,) Rufini, Hisloria Monnchorum, XXI,

347. col. 443 dans le t. XXI de la Patr. lat.

<s) Monumenta ecclesiœ grœcœ, t. I, (,) Palladius, Htst. Laus., ap. Pair.

p. 5/17. Cf. 527. grœc, XXXIV, col. 1019.

l*' Palladius, Hist. Laits., apud Patr. t7> Mss. ar. dela Jiibhnal., 189, f. 97;
loading ...