Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 343
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0386
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 343

mérites, et ainsi ils les placèrent dans une caverne purifiée, près
de la grande tour qu'on appelle celle de Piamoun'^. n Dans un autre
passage, il est dit : cr Les corps de ces saints étaient dans la caverne,
près de Piamoun (2). d Cette caverne n'était cependant pas située à
Schiîtj puisqu'il fallait des bètes de somme aux pèlerins pour se
rendre au marlyrium®. Gemartyrium était situé dans le désert, comme
l'indique un antre passage W; et il fallut Transporter les corps pour
qu'ils ne fussent pas enlevés par de pieux voleurs (5>. Il est malheu-
reux que le Synaxare n'ait rendu aucun de ces noms de lieux(°).

Champollion et Quatremôre ont tous les deux connu ce nom.
Champollion lire comme conséquence d'une phrase prise du docu-
ment cité plus haut, que ce Piamoun se trouvait dans la partie orien-
tale du désert de Schiît et dans le voisinage de Térénouti W. » Qua-
tremère place cette localité dans le désert et ajoute que c'est sans
doute la même qui, dans la Notice de l'empire, est nommée Peamu
et qui était la résidence de la onzième cohorte des Chainaves'8'.

11 est bien certain, d'après les textes cités, que Piamoun était
située dans le désert, non loin du grand couvent de Saint-Macaire;
par conséquent, on ne peut le situer près de Térénouti, comme le
veut Champollion, parce que des gens, partis de Piamoun, traver-
sèrent le fleuve à Djidjbîr ou Scheschouîr, ce dernier village étant
situé plus haut que Térénouti(9). Ce village devait donc être situé

(1) a yx a y j)Gii oycnHXGON

GMOyAB j)atgm m 11 iUJ -|-M n y PI'oc

eroyMOYf Gpon xg <f>x niA-
MoyN. Cod. Copt. Val., LX111, fol. î r".
<*> Ibid., fol. 3 r'.

(3) oyoz nAipH'|- ay1 gujiht
iigm MOY'i'eBNCDOY' eyorrr iia-

rxéON..... mgmgmccoc ay'i'a-

ACUOY GMOY'I'GBMCUOY' \yu)c
MCOOY ed>MApTHf'ON NNAlAriOC.

Ibid., fol. 3 r".

;4) AYGP 20-(-XG MHriCDC NCOU)-
T6MC6Xn 2A1 GKOAM(j)HTOY 2'

uci) ah g. Cod. Copt. Val., LXIII, fol. 7 r".

<5> Ibid., fol. 7 v°.

w Synaxafe, 2 G Toubah.

(;) Champollion, op. cit., t. Il, p. 3pi.

(8) Quatremère, op. cit., t. 1, p. 27-
a8.

(J) 1TA 6T\qSI tatci nca nima
Il cl) a m g OyOZ GTAqGPYClXAZIN G-
II120YO ami GnCtJCUl j)GM -Lmgtpa
GT21 (|>piiG a'icycuni MM ay xg
oyhi i"Ap h a p g mioyf*-'|" "1' b[Cl
MAI 1IG j)GM -|-AMABAAAOYC GY2'
ZOCGM GHCyCDI j)cn mica 6T\yJ)u)-
loading ...