Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 351
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0394
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE. 351

raerW. Elle était divisée ea deux parties dont l'une dépendait de la
ville de Pakhnemounis et l'autre de la ville de Phragonis. Or, selon
Ptolémée, Pakhnemounis était la capitale du nome Sébennytique
inférieur'2), et Phragonis est la même ville que les Egyptiens appe-
laient Farragnî, ou Tidah, villes situées dans le district de Kafr-esch-
Scheikh, province de GharbyehW. Par conséquent l'Eléarchie em-
brassait tout le pays a voisinant le lac de Borlos au nord et à l'est,
et c'est là qu'il faut placer Pischarôt. Par conséquent, Quatremère,
qui est arrivé à peu de chose près, aux mêmes conclusions, a un
peu trop étendu les limites de ce canton quand il veut y placer le
nome de Nimeschoti et le bourg de NaîsiW. Ces terrains maréca-
geux se sont de plus en plus multipliés depuis la conquête musul-
mane, et un grand nombre de villes et de villages ont aujourd'hui
disparu.

Pischînai, niojHNXi.

Ce nom se trouve dans le testament de Pakhôme, moine du
monastère de Djîmé. L'un des témoins signe ainsi : et Moi, Philothée
Emmeus, de Pischînai, je suis témoin (5). » Ce nom se trouve en-
core sous cette forme et sous la forme mciNxi que je crois être la
même(°).

Il est probable que ce village devait être le même que celui de
Bischnây dont j'ai dit plus haut que c'était le lieu de naissance de
Mathieu le Pauvre. 11 est raconté que ce saint, après s'être fait
moine, se rendit à Esneh^; le village de Pischînai ne devait pas
être éloigné d'Esneh, et les lieux concorderaient assez bien. Mais,
comme je n'ai pas d'autre preuve de mon sentiment et que le nom
du nome n'est pas connu, je me contente de l'exprimer, tout en
demeurant convaincu qu'il s'agit du même village.

(1) Hirroclès, p. 73G. (6) ReviUovl, Actes et Contrats des musées

m Ptolémée, IV, 5. ègypt. de Boulaq et du Louvre, p. 35.

(3) Voir plus haut l'article Farragîn. {") Jbid., p. 35 et 70,.

•*' Quatremère, op. cit., p. 230-243. p) Synaxare, 7 Kihak.
loading ...