Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 356
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0399
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
356 LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPTE.

observer Ghampôïïion, vient de ce que les Septante ont remplacé
par Hérôôpolis un mot qu'ils ont pris pour le nom d'une ville et
que les Coptes ont enchéri sur cette erreur en remplaçant Hérôô-
polis par Pithôm. Mais les Septante eux-mêmes avaient différencié
les deux villes, car, trouvant Pithôm sur leur chemin, ils l'ont tra-
duit par Pithôm sans penser à Hérôôpolis.

D'ailleurs l'Itinéraire romain a parfaitement donné la position de
ces deux villes en les mettant l'une à la suite de l'autre à une dis-
tance de 2 h milles^1'. La Notice de l'empire l'appelle Tohom ou Tohu ^.
Hérodote en parle et la nomme Patoumos et la place dans la partie
arabique de l'Egypte, non loin du canal qui reliait le Nil à la mer
Rouge (3).

Tout cet ensemble de témoignages n'est pas à dédaigner, et l'on
ne peut nier que la ville de Pithôm ne correspondît exactement à
celle qui se trouvait placée à l'entrée du Ouady Toumilàt, et il se
pourrait parfaitement que l'étymologic donnée par Champollion
lût exacte. Ce savant fait en effet dériver le nom de cette ville de
niooM, endroit resserré, défile 'W; Il y a en laveur de cette étymo-
iogie que le mot copte est iigocum et non pas nxToyM ou n\-
ooyM, comme il le faudrait si la ville devait son nom à l'existence
d'un temple en l'honneur du dieu Toum. Il n'est pas étonnant
d'ailleurs que cette ville ait disparu. Elle se trouvait non loin du
village actuel de Kafr-Mouschanaf, et les ruines en sont encore in-
diquées sur les cartes de la Basse Egypte. On trouvera d'ailleurs
des renseignements certains dans le mémoire de Lepère, publié
par la Commission d'Egypte sur le canal des deux merst5).

Cela nous est une nouvelle preuve qu'il ne faut point trop se
hâter de corriger l'œuvre de savants considérables, si l'on n'a pas
de bonnes et solides preuves à l'appui, et qu'il ne suffit pas d'une

(1) Itinerarium Romanum, éd. Parlhey m Hérodote, t. JT, 158.

cl Piiuler, p. 75. li) Cliampollion, op. cil., t. H, p. 5y.

(i) Nolitia dignitatum imparti, G' édit., (i) Description de fJUgyptè, t. XI,

Seock, p. 60; p. 1 27.
loading ...