Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 384
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0427
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
384 LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

récit de la mort de Nestorius. «Voici quatre nuits, dit Macaire,
que je me suis vu placé dans le camp de Psoumbeledj, avec le
saint prophète apa Schenoudi 0. d Et il raconte la dernière scène
qui aurait eu lieu entre Nestorius et Schenoudi, puis la mort de
l'ex-patriarche de Gonstantinople®.

Gomme Schenoudi avait alors 118 ans, qu'il était trop vieux pour
aller au concile de Ghalcédoine et qu'il dut rester à son monastère,
ce ne sera pas faire une trop forte supposition que de penser que
Nestorius se trouvait alors du côté d'Akhinîm. On sait, en effet, qu'il
avait été transporté de Kom esch-Schaqaf, où il avait été exilé, dans
les environs de cette ville. Je suis donc fortement incliné à croire
que Psoumbeledj était l'une des stations militaires commandant les
l'outes qui conduisaient aux diverses oasis, ou peut-être celles de
la mer Rouge. Or, par une coïncidence remarquable, il existe à
quelques kilomètres d'Akhmîm une gorge sauvage, aride, qui a
servi de rendez-vous de chasse dès les temps les plus anciens,
comme le montrent les inscriptions qu'on y trouve. Dans cette
[jorge, on avait bâti un monastère dont on voit encore les ruines,
situé à mi-côte de la montagne abrupte, sur la gauche en allant
vers la petite source qui termine la gorge. Dans le chemin qu'on
est obligé de faire pour arriver jusqu'à cet endroit, chemin fort
pénible et fort difficile, où il y a comme des sortes de cataractes,
se trouve sur la droite une énorme pierre chargée de ces inscrip-
tions dont je parlais tout à l'heure. Il y en a de toute sorte, des
hiératiques, des démotiques, des coptes, des grecques, et même,
je crois, des arabes. Au beau milieu de la pierre, se détache le
nom de Nestorius. Or ce nom se trouve rarement porté en Egypte
avant le concile d'Ephèse, et, après le concile, saint Cyrille fit dé-
créter la peine de mort contre quiconque le porterait. Est-ce faire
une hypothèse sans fondement que d'écrire que Nestorius lui-même,
pendant son exil, vers la fin de sa vie, grava son nom sur cette

[1) E. Amolineau, Mon. pour servir à l'hist. del'Ég.,]). lU5. — (2) Ibïd., p. i45-l46.
loading ...