Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 401
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0444
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE. ',01

On voit que la précaution de nommer cette ville Qous Varvir in-
dique bien l'intention de la différencier d'une autre. Cette intention
est en outre plus marquée dans une scala qui fait la différence
entre les deux, ou plutôt qui nomme une ville kcdc et l'autre
Bepsp en répétant deux fois le mot L'identification nouvelle
que la liste des évêchés donne pour cette ville est importante, je
n'ai pas besoin de le faire remarquer.

La ville de Qous existe encore à l'orient du fleuve, à une petite
distance entre le fleuve et le canal de Sanhour. Elle compte
10,282 habitants'1), possède un bureau de poste, de télégraphe et
une école (2); elle était autrefois la capitale de la dernière province
de la Haute Egypte; aujourd'hui elle fait partie de la moudirieb de
Qéneh.

r r

Elle est citée dans Y Etal de l'Egypte. Elle n'est plus guère que
l'ombre d'elle-même.

QOOSÎEH, «**sj3.

Ce nom se trouve dans le Synaxare, dans le texte que j'ai cité
plus haut, à l'article Qous. Cette ville fut détruite, au rapport du
môme document : <rEt dans les jours où cette ville fut détruite,
c'était au temps de notre père Constantin, évèque d'Asiout, on
porta son corps (celui de Hélias) dans la ville d'Asiout et il y resta
quelque temps. Lorsque la ville de Qousîeh fut repeuplée et que
les gens y revinrent(3)n, le saint apparut, ordonna à un marchand
d'aller enlever son corps dans l'église d'Asiout, ce que le marchand
lit après quelques objections, et ce il partit aussitôt tout joyeux
jusqu'à ce qu'il fût arrivé à la rive de Qousîeh. Il trouva sur le
rivage une charrette, il y chargea le corps du saint, et les vaches
se mirent d'elles-mêmes en marche. Elles marchèrent vite pendant
une heure et personne ne les poussa jusqu'à ce qu'elles fussent ar-

(1) Recensement général de l'Egypte, <3' Synaxare, 20 Kihak : Jl s-w^ S+A

t. II, part fr., p. 200, et part. ar., p. ««. JL^^iDI isy»c % j.U l^j Js\s !otifUI\ âj^ov.
(!> De Sacy. op. cit., p. 702. I4JI u^UJI ^j.^^ etc.
loading ...