Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 430
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0473
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
430 LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

avec le bourg appelé Psénîros par Etienne de Byzance; mais il ne
l'a point identifié avec un village égyptien. Qualremère est ensuite
revenu sur ce nom et l'a identifié avec SchjnarâW. Ce bourg existe
encore dans l'Egypte actuelle et se nomme Schanry ou Schanrô : il
est situé dans le district de Feschn, province de Minîeli, compte
1,8/17 habitants, plus 6/17 Bédouins, et possède une école ®. Il est
cité dans dans Y Etal de l'Egypte, sous le nom de Schinarâ du Sud,
avec ses hameaux, pour une contenance de 575 feddans et une re-
devance de 19,9.00 dinars'3'. Le mot qjeNepco est transcrit exac-
tement Lx#, orthographe qui est aussi celle du Recensement pour la
partie du village habitée par les Bédouins, mais non pour le village
lui-même qui est appelé Schanry ^yJa. Ces différences ne sont pas
rares dans cet ouvrage et attestent la négligence apportée dans sa
rédaction, car la partie française contient également Schanry poul-
ies deux.

Outre ce premier village, comme l'indique la mention de Schi-
narâ du Sud, il y en avait un second du même nom qui est cité par
l'Etat de l'Egypte, dans la province de Gharbyeh, pour une con-
tenance de 1,426 feddans et une redevance de 6,000 dinarsW. H
existe encore actuellement sous le nom de Schinarâ-el-Bahary, dans
le district de Ga'farîeh, province de Gharbyeh, et compte une po-
pulation de 1,^87 habitants(5).

SCHÉNÉSÎT, CI)GI1GCHT, caLliU.

Le nom de ce village est devenu célèbre dans tout le monde
chrétien, par le fait que Pakhôme y construisit son premier couvent
de cénobites. La Vie de Pakhôme renferme ce nom dès les premières
pages : «Il devint chrétien dans le nome de Diospolis, dans un

(1) Qualremère : Observations sur quel-
ques points, etc., p. 36.

(2) Recensement général de l'Egypte,
t. II, partie française, p. 80, et partie
arabe, p. iir.

(3> De Sacy, Relation de l'Egypte,
p. 690.

« là., p. 64a.

[i) Recensement général de l'Egxjpte,
t. II, part. IV., [). 80. et part, ar., p. m».
loading ...