Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 438
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0481
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
438 LA GÉOGRAPHIE DE LÉGYPTE.

1ère des Romains. Il quitta ensuite cet endroit pour se rendre à l'ouest
des puits, sur le haut du rocher qui était au sud et qui surplombait
le Ouady; il s'y creusa une grotte, puis un puits, bâtit ensuite une
église et y finit sa vie. Ce lieu est appelé abba Macaire. Pendant son
existence on avait construit d'autres monastères, notamment ceux
de Jean le Kolobos et de Peschoi.

Outre la Vie de Macaire, la littérature copte comprend aussi des
Apophtegmes de ce saint personnage, où l'on relate ses faits et ses
dires. On y parle des marécages où il allait cueillir des palmes,
du désert dans lequel il marchait, de tombeaux qu'il y avait dans
le voisinage, de la dévastation de Schiît par les Barbares, de la
visite que fit Macaire à la montagne de Pernoudj, d'un second dé-
sert plus enfoncé encore que celui où se trouvait Macaire, et où
vivaient quelques frères anachorètes'1). Dans un autre manuscrit,
que j'ai tout lieu de croire la primitive Histoire lausiaque, il est parlé
du lieu pour les malades, c'est-à-dire de l'infirmerie, situé à environ
un tiers de stade de la cellule de Macaire, alors qu'il s'était trans-
porté à sa dernière habitation^. Dans les fragments que j'ai publiés
de cette histoire, il est dit que Mélanie, ayant quitté le lieu qu'ha-
bitait Pamô, c'est-à-dire la montagne de Pernoudj, se rendit dans
le désert de Schiît, où elle bâtit une église pour l'abbé Isidore^.
Dans le fragment sur Evagrius, il est dit que ce célèbre diacre,
après avoir été guéri d'une maladie à Jérusalem, sur la promesse
qu'il avait faite à Mélanie, quitta l'endroit où il se trouvait, et se
mit en marche, se rendit à la montagne de Pernoudj, qui est en
Egypte, y séjourna deux ans, puis en sortit. Alors il entra dans le
désert des Cellules et y habita seize ans^. n Dans la vie de Macaire
l'Alexandrin, il est question des multiples cellules de ce moine, en
ces termes : te Cet abba Macaire avait une foule de cellules dans le
désert : il en avait une dans le désert intérieur, il en avait une

m Cod. Vat. cop., LXIV, f. 175 et sq. w E. Amdlineau, De lîislor. Lausiaca,

m lbid.,L\Vl. p. 111. J'étudierai bientôt ces passages

E. Amélineau, Pc 7//.s7. Liais., n. 96. de nouveau.
loading ...