Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 440
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0483
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
/MO LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

cr Àbba Amoi, ayant appelé un jour abba Jean, lui dit : ce Ô Jean,
cr mon fils, lorsque j'aurai été transporté de ce monde, va, babite
n le lieu où tu as planté l'arbre; car, par toi, un sacrifice constant,
ctsaint, agréable aux yeux de Dieu, sera en ce lieu : car cet arbre
et qui, grâce à toi, a poussé des racines est un prologue signifiant
crie mystère des âmes qui seront sauvées par toi en ce lieu et qui

ce toujours feront ton souvenir près de Dieu, n.....Et lorsque notre

père Jean eut été laissé seul, il se rendit au lieu de l'arbre, selon
la parole de son père, il s'y fit une petite grotte où il fut en repos;
il y jeûnait grandement et il y ajoutait à ses ascèses et à ses dévo-
tions. 11 s'était creusé un lieu caché dans la grotte et il y descendait,
demeurant surtout avec constance en présence de Dieu, dans des
prières nombreuses et des supplications incessantes. Il s'était fait
aussi une tunique de rameaux de palmier et il s'en revêtait pour
y descendre, de sorte que, par sa grande faveur, une foule de fois,
il passait la semaine entière sans manger et sans boire, soigné par
la providence de Dieu; et, lorsqu'il remontait de ce lieu, les frères
le voyaient comme un morceau de bois desséché par le feu, de
sorte que, par la réputation de sa piété, une foule de frères se ré-
unirent à lui, ayant émulation de sa vie angélique, afin de demeurer
aussi près de lui ou aux alentours, car il était pour eux tous un
but salutaire et un type de douce justice envers eux tous, de charité
et de paix : il était pur à l'égard de chacun avec douceur M; c'était
un encouragement pour ceux qui voyaient et ceux qui entendaient,
ceux qui étaient loin, ceux qui étaient près, de sorte que le désert
de\inl une ville du Christ et que la terre devint fertile à cent, à
soixante, à trente, pour la gloire de la Trinité sainte. Lorsque les
frères se furent multipliés près de lui, il eut besoin d'un puits
d'eau, parce qu'il les voyait se fatiguer eu allant au loin puiser de
l'eau. Mais notre père saint, comme mû par Dieu, rassembla tous
les frères pour leur faire creuser un puits. Lorsqu'ils eurent creusé

C'est-à-dire qu'il conservait parfaite justice à l'égard de tous.
loading ...