Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 457
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0500
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPTE. 457

râ, et que le nom de Schoubrâ de Sa a disparu de la nomencla-
ture des villes ou villages de l'Egypte actuelle, il n'est pas possible
de spécifier celui qui s'appelait Schoubrâ de Sa. La carte d'Egypte
présente cependant un village qui est très rapproché de Sa et qui
s'appelle Schoubrâ-Téui ou Schoubrâ-Tanâ; mais ce village a déjà
un nom copte et il n'est pas probable que l'auteur du Synaxare l'ait
eu en vue.

SciIOUBR â-R au i me ii,

Le nom de ce village se trouve dans la liste des églises célèbres
de l'Egypte; il y avait dans ce village une église dédiée au martyr
Jean de Senhout W.

Il n'y a nulle mention d'un pareil nom dans les listes officielles.
Je m'imagine que, par le mot on a voulu transcrire le mot
2Bci>, et qu'au lieu de la lettre p, il aurait fallu écrire cj, ces deux
lettres pouvant facilement se prendre l'une pour l'autre dans l'in-
térieur d'un mot, si l'écriture est mauvaise. Ce n'est là d'ailleurs
qu'une pure conjecture.

H m'a été impossible de retrouver ce village; cependant je crois
qu'il devait être dans les environs du Caire.

Sciiouseii,

Le nom de cette localité se trouve au Synaxare, dans la fête du
martyr Jean le Soldat, ce qui était d'Eschmoun Tanâh. Il était d'a-
bord de Schouseh ® ■». On l'envoie à Barnoum où il termine son
martyre et un homme de ce dernier village le renvoie dans sa
patrie.

Il serait d'abord assez plausible de rechercher la situation de ce
village dans la province de Daqahlyeh dont Eschmoun-Tanâh fut
autrefois la capitale; mais rien n'y oblige et d'ailleurs la province
n'offre aucun nom semblable. Le Recensement général de l'Egypte

(1) Mss. cop. de [a Bibl. nat., n" 52 , (!) Synaxare: iàj4 cLk> w^il ^
f. i r"; mss. de Lord Crawford, f. 33/i r°. Âmy& ^
loading ...