Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 466
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0509
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
466 LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

du chemin de i'er de la Haute Egypte qui va aujourd'hui jusqu'à
Girgeh. Ii y a plusieurs écoles, des tribunaux, etc. Elle est peu-
plée de 3i,3ij8 habitants m. C'est l'une des plus grosses villes de
l'Egypte et la plus grosse de la Haute Egypte. Elle est la capitale
d'une province; elle l'était déjà au xïve siècle, car Y Etat de l'Egypte
la cite avec cette qualité : la contenance et la redevance n'en sont
point données Elle est l'une des plus anciennes villes de l'Egypte,
comme le montrent les tombeaux qui l'avoisinent, et qui remon-
tent à la x° dynastie : son nom était le même dès cette époque :

Sip, cm.

Ce mot se trouve dans les Actes de Macaire d'Antioche, dans le
récit de la destruction des temples qui a été ajouté à ces Actes.
Après la démolition des temples de Pischteh, il est dit que le gou-
verneur Eulogios, crcomme il se dirigeait vers le Sud, en Egypte,
vit le temple de Sip bien orné et demanda à ses grands ce qu'était
cela W n. Aussitôt des hommes de Gemoumi (Eschnioun Goreisân)
s'avancèrent et lui dirent que c'était Diophane, le meurtrier de Ma-
crobe, qui avait bâti ce temple (4>.

J'ai longtemps hésité pour savoir si ce nom désignait le dieu Seb
ou up village; mais le nom du dieu Seb se serait transcrit Siv, il
aurait pris un b et non un n. J'ai donc admis que c'était un vil-
lage, et que ce village devait se trouver dans les environs d'Esch-
moun Goreisàu, non loin de Schetnouli, puisqu'il était dans la
Basse Egypte, fyeu xhmi. C'est tout ce que je puis dire, le nom
n'ayant laissé aucune trace.

l'' Recensement gênerai de l'Egypte, (,1> Hyvérriat; Actes des martyrs de

t. [, pari, fr., p. 17, ot part. ar. ra. l'Egypte, p. 7/1.

121 De Sacy, op. cit., p. 6()8. (4) Ibid., p. 7^-7 A.
loading ...