Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 470
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0513
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
470 LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

d'un mille, met une heure de marche, et écrit le nom du village
yjywjLbW; ce village faisait partie du diocèse de Dendérah^.

La Vie de Macaire d'Alexandrie rapporte que ce saint mit quinze
jours pour se rendre de Schiît à ce couvent'3'. Quatremère, qui a
cité ce passage, dit que Macaire demanda le chemin du couvent
appelé du nom de saint Pakhôme; le texte porte bien en effet des
mots qui devaient se traduire ainsi; mais il y a une faute évidente
et il faut lire le père au lieu du chemin. D'ailleurs aucun couvent
n'était nommé du nom de Pakhôme, et il faut attribuer à un autre
couvent ce que dit Quatremère d'un couvent placé à 3 milles de
TabcnnîsiW. Dans le passage qu'il cite, il n'est pas fait allusion
à un couvent pakhômien, mais à un autre petit couvent situé à
2 milles de Tabennîsi, dont le supérieur était très ami fie Pa-
khôme. D'ailleurs le cénobilisme n'était pas encore entièrement
fondé; ledit couvent ne pouvait donc pas appartenir à un ordre
qui n'existait pas encore(r,).

Le Synaxare, de son côté, parle de Tabennîsi qu'il appelle Dou-
naseh(°>, nom qui se retrouve aussi plusieurs fois dans la Vie arabe
de Pakhôme.

Champollion M et Quatremère'8) ont tous les deux connu ce nom
et l'ont parfaitement expliqué en l'interprétant les Palmiers d'Isis.
Ghampolliori j sur la foi de Sozomène, en fait une île qu'il identifie
avec l'île et que les Arabes appellent maintenant Gezîret-el-Gharib M i>.
Quatremère a démontré de son côté que Tabennîsi n'était point

(1) E. Amélineaù.Afo»., etc.,II,p. 58. (,) Quatremère, op. cit., 1.1, p. 282.
'2) lbid., p. .89. Cf. aussi les pages 2 5, <s' E. Amélineau, Monum., etc., l. II,

26, 4i, /12, 5g, Ci, 62, 70, 87, 101, p. 61.

102, io4, 112, lt4, ll5, i 16, 2Ç)4, Synaxare, i4 Baschons : _w\

3ït>, 820, 337, 3/io, 308, 378, 386, **M»<to j*H

3g3, 4o6, 4o8, USà, 63tj, 44o, 44i, (7) Champollion, op. cit., l. I, p. 236-

448, lift, 545; 555, 55i, 593, 657 el a38.

680. Peut-être yen a-l-il encore quelques (s> Quatremère, op. cit., t. I, p. 281-

autres qui m'ont échappé. 283.

m Cad. Cop. Val., t. LXIX, fol. 71 W Champollion, op. cil., p. «36.

r° et v°. Sozomène, 1. III, ch. xiv.
loading ...