Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 512
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0555
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
512 LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

dieu Kothos qui avait sa statue placée dans une niche à la porte
du temple, et tous ceux qui entraient dans le temple devaient in-
cliner la tête pour le saluer : Macaire, l'évèque, faillit y être brûlé
vif avec son diacre M.

Le Synaxare mentionne quatre fois cette ville ^.

Les scalœ coptes-arabes contiennent aussi ce nom : l'une d'elles
donne même le nom grec d'Antœopolis comme celui de la ville de
Qâou(3). La liste des évêchés donne l'égalité suivante : antgy
= -Lbxki tkcdoy=^^ &l>«x*W. De fait il y avait un évêque de
Tkoôu au concile de Nicéef5) (il se nommait Dios de Tkôou) et au
concile d'Éphèse^6'; dans les deux cas, tkcdoy est rendu en grec
par ANTeoyM.

Il ne saurait donc y avoir aucune difficulté : la ville de Tkôou
est bien celle que les Grecs appelaient Anlœopohs.

Quatremère '8' et Ghampollion (°) ont parfaitement connu et iden-
tifié cette ville. Quatremère dit toutefois que c'était une petite ville,
et Champollion que c'était l'une des plus grandes de l'Egypte Supé-
rieure. Le texte auquel fait allusion Quatremère dit bien en effet
que Tkôou était une petite ville, mais par suite d'une figure de
rhétorique et de l'antithèse que l'on voulait former entre Alexan-
drie, la grande ville, et Tkôou désignée comme petite ville. Le nom
arabe de cette ville donne raison à Champollion, car elle a nom
Qâou-el-Kobra, Qâou la Grande.

Cette ville existe encore aujourd'hui; mais, au lieu d'être un chef-
lieu de nome ou d'un district, elle est devenue tributaire de son

(1) E. Amélineau, Monum., etc., p. 11 a-
119.

(2) Synaxare, 27 Babali, 2 Kiliak,
a Toubah el 26 du même mois.

(1) Mss. cop. de la Bibl. nat., n" Uh,
fol. 79 v°; n° 46, fol. 171 r°; n° 54,
fol. 18/1 r°;n° 55, fol. 5 r°; British Mu-
séum, Oi-ienl. /i4i, fol. pfï v".

ll> Mss. cop. de la Bibl. nat., 11° 5.'S,

fol. 17a r°; de Lord Crawford, p. 33a v".

(5) Zoëga, Cal. Cod. cop., p. ahk.

(r,) Mss. cop. de la Bibl. nat., fragm.
Lhêb. n° 129", fol. 23.

(7) Labbe, Concilia, 1. III. col. 108/1.

'8) Quatremère, op.'cit., il, p. a 16-
317.

(a) Champollion, op. cit., t. I, p. 370-
272.
loading ...