Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 528
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0571
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
528 LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

Toulon de Piom W. n Enfin ce même nom est mentionné dans l'im-
portante note qui termine l'éloge de Macaire de Tkôou®.

Sur ces renseignements, il nous faut chercher dans le Fayoum
le village de ce nom. Il existe encore dans le district de Tobbar et
compte 2,o5i habitants, plus 262 Arabes ou Bédouins®. Il est
mentionné dans l'Etat de l'Egypte sous le nom de Totoub, c'est une
faute : il suffit de changer le point diacritique du t_> pour en faire
un y, qui donne la véritable leçon. Il n'existe pas en effet de vil-
lage de Totoub dans le Fayoum. 11 complaît, avec le village de Ta-
lit, i,3o8 feddans et devait payer une redevance de h,000 di-
nars W. On remarquera ici la présence de deux t coptes, dont le
premier est transcrit par un «»j et le second par un k>; la pronon-
ciation de t en :> n'est donc pas une règle absolue.

Des trois textes cités, il faut conclure que Toulon était un lieu
célèbre dans le Fayoum pour l'habileté de ses scribes. 11 devait y
avoir en ce lieu une école de calligraphie; et l'on y savait mieux
écrire que parler le grec et même le copte. L'existence de cette
école est rendue certaine par le t'ait de deux manuscrits provenant
de Toutôn et donnés au monastère de Schenoudi; car les donateurs
n'étaient pas du même bourg : l'un d'entre eux était habitant de
Perpnoute dans le nome de Fayoum, il se nommait Paul et était fils
de Victor, surnommé Peschdjit®. Le Fayoum était d'ailleurs cé-
lèbre par la science de ses habitants, et la science en Egypte con-
sistait avant tout à savoir écrire : le nombre considérable de papy-
rus trouvés dernièrement au Fayoum l'atteste péremptoirement. Il
est malheureux que nous n'ayons aucun détail sur le village de

111 AIGMOY rpA-vpA MXTOGOY

exxx .A.IA.K KwiturpA^ATG xno

XCDFIOH TOYTCUN GIIIOM. Bwl.,

nat. fragm. théb. non encore reliés.

(2) E. Amelinean, Monuments pour ser-
vir à l'hist. de l'Egypte clir., t. I, ]>. 1 63.

(3) Recensement général de l'Egypte,
t. II, part, fr., p. 3oA, el part, ar., p; in .

m De Sacy, Relation de l'Egypte,
p. 682.

(5) hoc Te nxe iignxxhoinoc

NNOYT6 CMOy GnGMMM NOYTG

NCON.....nxcxi nci)ii MBlKTtop

nècyXIT nx nefYHOn re ZMrrrocy
rnoM. Mss. cop. de ta Bibh nat., frag:
théb. non encore reliés.
loading ...