Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 549
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0592
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPTE. 549

csl une vaste enceinle irrégulière, entourée de lumls murs, abritant une
minime population et lin grand nombre d'églises. Ce n'est qu'une partie
île l'ancienne forteresse de Babylonc où les Grecs se retirèrent après cpie là
ville de Masr eut été prise par les Arabes et qu'ils finirent ensuite par aban-
donner. La ville de Babylonc s'étendait au pied de la forteresse habitée par
une légion romaine. J'ai dit plus haut qu'on voyait encore les assises en
briques de grosses tours ruinées qui faisaient aussi partie autrefois de cette
forteresse. Le Qâsr-Scbamâ' est uniquement habité par des Coptes et quelques
Juifs. C'est dans l'église de saint Serge que fut élu le patriarche Isaac'".

3° L'église de la Mère de Dieu, sainte Marie, à Babylonc d'Egypte. Si
l'on en croyait le guide de M. Isambert, cette église serait la même que la
précédente: elle n'est pas située bien loin, mais elle est complèlemenl
différente. C'est l'église aujourd'hui et depuis fort longtemps connue sous
le nom de Mo'allacab parce qu'elle est située en haut d'un assez bel esca-
lier et au-dessus d'autres constructions. Cette église a joué un certain rôle
dans l'iiisloire de l'Egypte copte. Plusieurs assemblées d evêques s'y tinrent
qui curent des conséquences assez graves pour la discipline intérieure de
la communauté copte : ce fut en particulier dans cette église que se ré-
unirent les évoques cpii furent appelés à se prononcer sur Morkos Ibn Qon-
dar, dont l'histoire est rapportée tout au long dans Abou Selah'3'. Ce fut
aussi près de cette église que le patriarche d'Alexandrie habita, lorsque le
siège archiépiscopal fut transféré d'Alexandrie au Caire f4'. L'église est au-
jourd'hui dans un état de propreté très grande, bien bâtie, et bien entrete-
nue : elle ne doit pas être très ancienne; mais je ne pourrais écrire son his-
toire ni dire à quelle époque elle fut restaurée. Si l'on ne veut pas adopter
l'église de Mo'allacab pour celle qui csl désignée par le document copte dont
il est ici question, on peut l'identifier avec l'église de la Vierge dont parle
Makrizy dans sa Description de l'Egypte, à propos des églises coptes. Celle
église était située près de l'église de Schenoudi, dont il sera question plus
loin. Elle fut détruite par 'Ali, fils de Soliman, descendant de la famille
des 'Abassides(r''. Ful-elle rebâtie ensuite? C'est ce que je ne peux dire;
mais la chose me paraît assez vraisemblable.

W lî. Amélineau, Vie du patriarche copte (3> Mss. ar. de la Bit/, uni., n" 138 ,

7su«c,p. 46. fol. îa v" et set|q.

Isambert, Itinéraire de VOrient, Egypte, (4> lbid.

p. 368. (5) Makrizy, op. cil, II, p. AU.
loading ...