Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 508
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0036
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
508

E. AMÉLINEAU

informe que les betes féroces venaient jusqu'à lui dans le désert intérieur,
lorsqu'il habitait sa cellule, et se prosternaient devant lui, lui montrant leur
douceur, et il leur sortait du pain, les nourrissait. On lui amena un jour une
jeune fille très belle possédée d'un Satan qui la suivait et la pressait jusqu'à ce
qu'elle écumàt et qu'elle déchirât ses vêtements, et ses parents la cachaient
avec soin. Les parents vinrent avec elle chez le père anba Mathieu et lui
dirent : « Que ta miséricorde nous atteigne, ô notre père! » Et quant à lui, à
cause de sa grande modestie, il dit : « Quel est donc Mathieu le pauvre pour
chasser un Satan ? Prenez un peu d'huile de la lampe et frottez-en la jeune
fille, pendant que vous direz: Au nom de Jésus le Messie. Moi, je suis sûr
qu'elle guérira et se reposera. » Et voici qu'on l'oignit d'huile ; Satan la jeta
à terre et s'écria, disant: « Cesse contre moi, ô Mathieu! tu veux me faire
sortir de ma maison ; tu m'as brûlé par tes prières pures. Vive le nom du
Seigneur béni jusqu'à l'éternité, je ne retournerai plus en elle. » Satan sortit
d'elle et la jeune fille fut guérie. Les siens la prirent et rentrèrent en paix dans
leur maison, glorifiant Dieu. Et un jour, une jeune fille tomba dans un
grand péché et devint enceinte. Et lorsque les neuf mois furent accomplis
pour elle, elle n'accoucha pas comme d'habitude. On la porta sur une mon-
ture, on la conduisit vers le monastère. Comme ils y arrivaient, notre père
apprit par l'Esprit (ce dont il s'agissait) et dit aux frères : « Levons-nous,
allons vers ces deux hommes. » Le père et les deux frères sortirent en dehors
de la porte du monastère. Une fumée noire enveloppait la femme. Lorsqu'ils
furent arrivés et qu'ils se furent fait bénir du père, le père de la jeune fille
dit : « O Seigneur père, que ta miséricorde nous atteigne ! Regarde cette
malheureuse jeune fille que nous t'amenons. » Le père appela la jeune fille et
lui dit : « Apprends-moi ton affaire, et ne mens pas devant le Seigneur. »
Elle lui dit: « Mon péché est grand, car je suis devenue enceinte de deux
frères. Et lorsque je devins enceinte pour la première fois, j'allai chez un
magicien qui m'a fait avorter. Je l'ai vu (l'enfant) complet sous la forme
humaine, je l'ai jeté aux chiens qui l'ont mangé, et je suis demeurée dans la
fornication quinze ans \ » Et anba Mathieu dit : « Moi je suis un pauvre, que
me demandez-vous? » Et il étendit les mains et pria. Et lorsqu'il eut fini de
pri :r et qu'il eut dit Y amen, la terre s'entr'ouvrit et la malheureuse jeune fille
y lut enfoncée peu à peu jusqu'à ce qu'elle fût descendue sous la terre. Et

i. Elle ne devait donc plus être une jeune fille.
loading ...