Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 516
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0044
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Çi6

E. AMÉL1NEAU

mourut sur-le-champ. Une autre fois, il se jeta de dessus1 un rocher élevé sur
une grande pierre qui était pointue comme une épée, et il fut coupé en deux
parties. Une autre fois, il se lia les pieds, resta (ainsi) quarante jours et mou-
rut. Et à chaque fois le Seigneur le ressuscitait. Après cela, le Seigneur lui
apparut, le consola et lui dit : « C'est assez, mon ami Paul, de t'être ainsi
fatigué et d'avoir tué ton âme. » Et il dit : « Laisse-moi me fatiguer, ô mon
maître, pour ton saint nom, comme tu t'es fatigué pour l'humanité; toi, Dieu,
fils de Dieu, tu es mort pour nous, pécheurs, qui ne le méritions pas. » Et il
le consola et l'encouragea. Et lorsque fut arrivé le père Beschay vers la mon-
tagne d'Antinoé, le saint anba Paul se réunit avec lui, et le Seigneur le Messie
dit à anba Paul : « Que ton corps soit avec celui du père Beschay. » Et lorsque
anba Paul mourut pour la septième fois, on mit son corps avec le corps d'anba
Beschay, ainsi qu'il lui avait été dit. Et lorsqu'on voulut transporter le corps
du saint anba Beschay vers la montagne de Schîhât, qui est la montagne
d'anba Macaire, on prit le corps du saint père Beschay, on laissa le corps
d'anba Paul; mais la barque dans laquelle était le corps fut empêchée de
marcher, elle ne bougea pas; on connut à cela que c'était à cause du corps
d'anba Paul, ils le prirent et le placèrent avec lui et les portèrent tous deux
à Schîhât où il est jusqu'à présent avec le corps du père Beschay. Que leurs
prières soient avec nous, amen2. »

Cette Vie de Paul de Tamoueh m'a tout l'air d'un roman composé par un
moine qui l'aura attribué à Ezéchiel, le disciple de Paul : c'est un livre de pure
imagination, avec toutes les précautions ordinaires prises afin de faire croire
à la véracité et à l'authenticité de l'ouvrage. Cependant, elle contient quelques
détails d'un très grand intérêt pour l'histoire des idées.

XV. — VIE DE SAMUEL DE QALAMOUN

Avec la Vie de Samuel de Qalamoun, nous avons une œuvre contemporaine
de l'arrivée des Arabes en Égypte. Les fragments que nous possédons sont
au nombre de neuf, dont les uns proviennent des fragments de la Bibliothèque
Nationale, font partie du volume 129^ et en forment les folios 30 et 45;

1. Mot à mot : Jeta son âme. Avec les idées égyptiennes, ce mot est plus qu'une expression prono-
minale.

2. Synaxare, 7 Bâbah.
loading ...