Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 539
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0067
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DES VIES DE PAKHÔME ET DE THÉODORE

S3"

j^cTUiOîm ^c&cûk ^ctcoçjai. eg^oTiv epoq uToq ^qoTocm aa. . . . uTepeqaruiiyT
•^.e ^qu^-y epoc ^tco uTeTiicy ^q^coujT enecHT.... cvtio . . . neqoT....
€*>.q.... (sic exit).

IV

(-aa-o--) coh ncs 1 OTujJkM egovîi ecjp^q d.Tco îiTepeqcuiTiL*. enujiv'xe JvquoTerc
ii^ht. iiTepeqn^'y *2>.e on ose *«. neq^ht kiai ^qespe k^t^ ee AAniyopn ncon
e^qp tctfujh THpc equj7V.HA g^iocTe eTpe nTOiio&e eTeq^oe p^Tq ^ïoscoc p oaac
o& neqotfepHTe ^tco "xm ne^oo-Y eTAAAA^'y uinqoTOJo crooTq efîoiUT oai
xieeire2 nc^p^ eko'X'xe ^ nuoTTe X.^P'S*' u^ AAireq^iTHAià. iiTi!vq*aTei jU.aa.oq
iiTOOTq née eiiT^q,sooc i^kio&oc £k TeqerucTO<VH «se ^ hiaa enaaiovq

js.7roi «xtopon hïaa eTSHK e&o"\ oTe£io'\^it Toc ne eqiiHY enecHT £ïtaa neiooT
unoToeiii msoeic -^e eqToo&e îtoiroii uiaa €taac AAAAoq oaa neu-^c^eXiou eq-xu)

aaaaoc *2te KiTÏ 3 TeTll^qsli Ujme TeTSU^Hie TCOgAA Ceit^OTCOll HHTll otoiv

c^p hiaa eTôviTi ' qiiô.'xï neTujme qtt*w<3'me ôvTco neTTiogAA ceii^oyum ujs.q

..............................................mais elle, elle se leva,

elle alla, elle frappa à sa porte5. Mais lui, il ouvrit la porte; mais, lorsqu'il
eut regardé, il la vit et, sur l'heure, il regarda en bas......(sic exit).

IV

.....Le frère lança une parole contre lui, et lorsqu'il l'eut entendue, il

s'irrita de cœur. Mais lorsqu'il vit que son cœur s'était ému, il fit comme la
première fois, passant toute la nuit en prières, de sorte que la brique sur
laquelle il se tenait devint de la boue sous ses pieds, et depuis ce jour il ne
recommença plus à se mettre en colère en des pensées charnelles, car Dieu
lui accorda la demande qu'il lui avait faite, ainsi que l'a dit Jacques dans son
épître: « Toute chose bonne et tout don parfait est de Dieu, descendant par
l'entremise du père des lumières. » Mais le Seigneur stimule dans l'Evangile
quiconque l'aime disant : « Demandez, vous recevrez; cherchez, vous trou-
verez; frappez, l'on vous ouvrira, car quiconque demande reçoit, celui qui
cherche trouve, et à qui frappe l'on ouvre. » Mais encore Jean écrivant à tous

[. Cf. la page 67 dans la vie memphilique de Pakhôme, mais ce n'est qu'un résumé et une adapta-
tion. Le même passage se retrouve plus bas arrangé d'une autre manière. — 2. Lisez : £11 JuuueTe._

3. Lisez : a.iTej. — 4. Lisez : era-iTei. — 5. .Mot à mot : Elle frappa pour entrer vers lui.

68
loading ...