Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 557
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0085
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DES VIES DE PAKHÔME ET DE THÉODORE

557

XI

(-pn^-) ttiju. ^ gH-y 1 e-yuj^ucoTju.O'Y htok '2».e euty^uoTrcouj OTti &o»x juuu.ok
e^- gH-y £jul ne^ttivxooq u^k. nsujHpe ujhjul cs^fc^ne oTTeiJULiue ne gn Teq-
^nsvCTpotÇH a^TTco Teuutme itpoojuie nTis.-yujoone ou geu cioioq eTgoo-y cjutong
n^y eTpevo7r^>«.ï eiuiHTei2 eTpe-yTd^'y egen hoc? ïi^ckhcic ju.ii gen 110(3" ïig^ïce
xkeireu}&»jL&OAA enu)T eiioA kjuliiô^oc euT^Tp "soeic epocy- ne^iujo'xiie jul€H
gjp^i iigHT e^^q îiujuijuio enecnH'y eb.o'A. ■xe jumqujUïe gn JUtuteeTe eTgocy
enT^qujume gp&i «gHTO'Y KTepeqepHT ^.e g« gen pjuteiooTre eTpeqniocone nqp
Kepojjute gn gert npj^ic eiidaiOTrcY eT&e rus.i ^uuottc epon ^ï'SKOTrK ose eiteii-

ïtis.nï^€ 3 CTpeK^- HTCKVjj-T^H g^poq g^OOCTC CTpeKT^Ô^'y €TCTpOC 1 hjuljul&.q gn
g^g U^CKHCIC UJ^KTqOT'X^I JLt.ll &oajl C^p CTpe ïlôvl ttT€IJUtme COU£ CULt-HTC! 5

einiT^'y jlijui&.'y JuneTTtofu: juLiULOcy nn^'y mut g«. nuj&îîe juin neg&HTe kô».i
t*^p ir^-H&cpqe epoq eT&e npocrruj îittectiH'y THpcy eTg^coi utok -xe ckuj^ïi-
otoouj otïi &oax juljulok e^^ioni^e jum Teiv^-tr^h •xckôvC on epe OTÊme ujcone

XI

.....Tout le monde y gagne, si on écoute. Mais toi, si tu veux, tu peux

tirer profit de ce que je te dirai. Le petit garçon Silvanus était de cette sorte
dans sa conduite, et cette sorte d'hommes qui ont vécu dans des souillures
mauvaises, il leur est difficile de se purifier 6 : à moins qu'ils ne fassent de
grandes ascèses et de grandes souffrances, ils ne peuvent fuir les passions qui
les ont dominés. J'avais pensé en moi-même à le rendre étranger aux frères,
car il ne se changeait point des pensées mauvaises où il se trouvait; mais lors-
qu'il m'eut promis avec larmes de se transformer, de devenir un autre homme
en de bonnes actions, à cause de cela, je t'ai appelé, je t'ai demandé si tu con-
sentirais à livrer ton âme pour lui de manière à te crucifier avec lui en une foule
d'ascèses, afin qu'il soit sauvé; car il n'est pas possible que les (gens) de cette
sorte vivent, à moins qu'ils n'aient quelqu'un pour les stimuler à toute heure
en paroles et en actions; car moi, je n'aurais pas le loisir à cause du souci de
tous les frères qui est sur moi, mais toi, si tu veux, tu peux lutter avec cette

i. Cf. page 520 de la vie arabe de Pakhôme. — 2. Lisez : ciaxhti. — 3. Lisez : eKeKrtô.nei-0-e. —
4. Lisez : eoTTCT*.ts-poc. — 5. Lisez : ciaj.hti. — 6. Ou : de se sauver.
loading ...