Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 568
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0096
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
5o8

E. AMÉLINEAU

h£u>& oircmg e&o<V ote q*xoce epcm es.t(x) tc^ih mtJs.nocTo'X.oc TeTeqAioouje1
nçmTc CTe tôwï Te TKomoom^. ôvqoTcoujÊ \\&\ *.n^ ^eo- (-c^fe-) •à.oopoc on cryno^r
ULiULïiTpjuip^uj "se KTjui^iH'Y egove epon nceene nnenpocÇHTHc. ^n^ ^^k^ôvIoc 2
•xe ne jmnqeujqi epoq ^qcryu)uj& naoq eqxcwcy -22e noTV.'A.^Kic r*^p enp

jajjloïi eiyxe Tegm evxoce nn^nocToXoc Te TKomtoui& eTqjuoouje hç^htc
\\&\ neneicoT eie eT&e oy g cocon a*.nKujcone gn OTKomconià. n^c^nuj KOTAJLHHUje

U^TT^H iie^e eilT^kqsooc TnCOOTm C^p THpil *2£e tlTK OTpCOULe ïfi.ïKes.IOC fR"SHR

e^oA jmnotVtrTid.5 hïjul en^noTq n*xoeic neTcooim4 -xe jjtepe neneicoT \o equjx-
•xe «ulaaôvH €t£îhhtk nn^'y mut eq^1 ncoT îiôvH egoim enenfiioc nnegocy eqgM.
nccojUA itAAju^ïi. ^qotruiujfc -xe ikïiik à-itrcomoc ne-xis-q ose -^naaiioe5 ajuulok
nROTi ^*>.k^^ioc enei-xH ottko\oêoc ne gju. neTn*2£no"Y juuuoi epoq kjvi r*^p
g ai neiroeiuj nT^ip jmon^^oc nejmn X^^'y «Komcoin». orau hk^o eTp^ujcone
^co gn oTKomconià. gen otô^ ott^ neTeuj^Trp nfioTV. «.nev^-xie movroti

ncec^p^gT epocy eT&e n^i \ïiok gw ô^ujcone gn oT^u^^copHcic Xomon nTe-
peccrcong^ eftoÀ mS\ Tegm nn^nocToXoc g^jui nn^g eTe ngcofe ne nT»>.qgi

rassemblées près de lui pour les offrir pures au Seigneur, la chose est évidente
qu'il a été plus élevé que nous et que c'est dans la voie des Apôtres qu'il a
marché, c'est-à-dire dans la communauté. » Apa Théodore répondit avec une
grande mansuétude : « Tu es plus honoré que nous, ô le dernier des pro-
phètes6. » Mais apa Zachée ne put le supporter, il lui répondit doucement :
« Sans doute tu te moques de nous! Si la communauté est la voie élevée des
apôtres où a marché notre père, eh bien! pourquoi, toi aussi, n'as-tu pas été
dans une communauté afin de nourrir une foule d'âmes, ainsi que tu l'as dit;
car nous savons tous que tu es un homme juste, parfait en tout bon service.
Le Seigneur sait que notre père ne cessait de nous parler de toi en toute heure,
nous édifiant par ta vie dans les jours où il vivait avec nous7. » Apa Antoine
répondit, il dit : « Je te répondrai, petit Zachée, (car c'était un nain) au sujet
de ce que tu me demandes. Dans le temps où je me suis fait moine, il n'y avait
point de communauté sur la terre, afin que, moi aussi, je fusse dans la com-
munauté; mais chacun se retirait un peu hors de son village, afin de vivre
dans la tranquillité : c'est pourquoi, moi aussi, j'ai mené la vie anachorôtique.

1. Lisez : Te eTeqAioouje. — 2. Lisez : ^Kp^ioc. — 3. Lisez : AinoArreid.. — 4. Lisez : ne eTCOOvn.

— 5. Lisez : ^■lus.neioe. — 6. Mot à mot : 0 le reste des prophètes. — 7. Mot à mot : Où il était dans
le corps avec nous.
loading ...