Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 597
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0125
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DES VIES DE PAKHÔME ET DE THÉODORE

597

oeo^copoc &kx nequjme nq-xuoTq eueg&Hire THpo*Y neeneeTe i^qTuioTii ^qnToq
enfiocy ojta*. noTfoc\^»e n^n&. ^oopcmcioc ô/îtu) uTepe neau.me ujcone oit
TAtppe iiTKomconiA. uee utyopn ^ ^nôv eeo^oopoc gxiooc ^qujivxe un iie-
(-T7-) ciiH-y e-yg^i iteTepH-y eq-xio axmxoc se ^-u^sto hhtu iioTuj^e epe nsoeic
n&.&.&.q gu TeTi\utHT€ ou ott cyenH sen^c €TeTii*>.eiA*.e THp*m hooto se kct-
sicTd^e îio^htthttïi se nestcu>o?ro_ egoTn enequjoon à.n k\t\ pioAie d.'YtVà.
k^tô. nnoTTï. Teito-y <%e_ n^ctiHy nuj^se e^n^sooq uhtii ne oth otcovi
t«^p ïtc^HTit epe nnoTTe it&.s'ii nequjme mieigocy naa eTcooTU enecAtme THpq
euTMiujoone iigHTq ou ovu>ps seu^c gAi nTpeT^u. nequjme equ^sto eneu-
eicùT sjlw iteTïtxiim^q £ju. -nue^Hon uTjuppe ju.ii neKTO euT^qujoone siMt eko?V.-
ojtjul nsoeic u^Tà. e^e se nujoTiyoy nupjui iiiiovTe ne n^i aau neiTTeTV.H'X eTpe
neTcnepAJtà. ^ir^.*aie ^too ncecyju.s'ojuL £isjul nK^o_ kxtts. e^e euTà. nc^£ n^irXoc
sooc nneTujâJiuje xintioTTe se &uj t^p Te TeugeAn$c h neK<VoA*. ju.neuujOTrujo'y
julh utootu o^ootthttu ne iiooiro Aine.ii.To efto*\ juneusoeu: ic n^c £U
TeqnôvppoTCïev '. xtco ^cujume juluuc*> ^cy noocy kôwTôw 0€ ut^qsooc JvquuoTK

du monde. » Et quand apa Théodore l'eut visité, qu'il l'eut interrogé sur toutes
les œuvres du couvent, il se leva, il retourna à Peboou par l'ordre d'apa Hor-
siîsi. Et quand les lois de la communauté eurent été rendues stables comme
d'abord2, apa Théodore s'assit, il parla avec les frères qui étaient les uns près
des autres, disant : « Je vous dirai une chose que le Seigneur exécutera parmi
vous en toute hâte, afin que vous sachiez tous, surtout ceux qui doutent parmi
vous, que notre réunion n'est pas selon l'homme, mais selon Dieu; main-
tenant donc, ô mes frères, la chose que je vous dirai est celle-ci : il y a parmi
vous un frère que Dieu visitera en ces jours; celui-ci connaît toute la stabilité
où nous avons été avec certitude, afin que, lorsqu'on le visitera, il dise à notre
père et à ceux qui sont avec lui dans l'autre vie les liens et l'entourage qui
nous a été fait par le Seigneur, car c'est la gloire des hommes de Dieu et leur
joie de faire que leur descendance se multiplie et se fortifie sur la terre, ainsi
que le maître Paul l'a dit à ceux qui adorent Dieu : Car quelle est notre espé-
rance ou la couronne de notre gloire? N'est-ce pas vous-mêmes, surtout en
présence de Notre-Seigneur Jésus le Christ en sa venue 3? » Et il arriva, cinq
jours après, comme il l'avait dit, qu'un frère ancien et fidèle nommé Akylas,

i. Lisez : Teqn*.poTCia,. — 2. Mot à mot : Quand la stabilité fut dans les lois de la communauté
comme auparavant. — 3. C'est-à-dire : Quand il viendra au jugement dernier.
loading ...