Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 610
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0138
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
6io

E. AMÉLINEAU

npoccÇopav ^qcooTTïi uTqfyios eftoX ^qqj juLn(AA7r)cTHpion gn (ït<3'ï)'s JLtn^i^)-

uoïtoc ô>.q(T)^q ^ran (TeT)pdoi(e^)iv ït.....n.....n.....to& *.nà. (n^)^tojmo

js.qp ujrtHpe eu^vTe a^q^ neqoTOï egoim en^jiVKOtioc eTJUiuidw'Y i^quie^ eia/rq
ju.Ai.oq Kô.Xooc (ô.)qcoTroi>ïtq (evq)feojK eneq(jutx) itnecon jg^ïiTOTO&. crn^ïc e&oX.
mior *à.e ^^ôwîijvCïoc es. n-xoesc gen rm epoi k^ïi eT&e T^i\SLxe\ïiK 1 k^h eqoTiouj

eose eocy ojui neqneTOir(jv.&&). . . julo. . . too-y.....se.....^e.....nnoTTe. . .

cyygoo.....sue ïmeTcry^^&. ^cujoone ■à.e ïtTepoTKôv tctîa^ïc eÊo\ ^q^; neqoiroi

epen enpu)A*.e. (-ïe-).....ic.....n..........^T(o ^.....exooq e.....

ïit neTcry^^fc). . . Rcooim.....ktor ne.....«vy co.....cirre X.00!?^ TH)pc

d^Tca. . . juLniiov(Te). . . ngK. . . neoses.!. . . eiu^se. . . T^neq. . . p ovoem. . .

ecjju>c. . . ne. . . «se. . . jutoi.....eio)t ju.nn^'Y eR^gep^TR c^jul neKyci^cTHpion

ju.noo*Y ck^- ju.njui'ycTHpïOH n&i'x.2 jutnA^oc Mit^ eT-xï^Ronoc3 ena>. neKÀHpi-
roc ne dvqei se eqn&.'Xï eiàoAgiTOOTR utnjutircTHpion. vtTepeR^ *xe njunrcTH-
pion eneq^i-s ^sn^'y en^c^eAoc €Tà.gep^Tq njutJLi^R ^q^ijTq gn neqcyi^)
ô^qR^^q g^i^ju.) nee^Tcïis.cT(H)pïon nRec(on) KTepemevY epoq ^ip ujn(Fi)pe
ne-xaa n^q se ^.rc(ot)- (-ï<~-) oonq. nes^q n^i se &.ge. ôvKor «2k.e ôviTpeTuioTTe

il vit l'ange de l'offrande qui étendit la main, enleva le mystère des mains du

diacre et le mit sur la table..........apa Pakhôme fut rempli d'admiration

grandement, il s'approcha de ce diacre, il le regarda bien, il le connut et s'en
alla une autre fois à sa place jusqu'à ce que l'on congédiât l'assemblée. Mais
moi, Athanase, le Seigneur me cacha cela, soit à cause de ma négligence, soit

qu'il voulait être glorifié dans ses saints...............................

........................ Il arriva, lorsqu'on eut congédié l'assemblée,

qu'il s'approcha de l'homme........................................

.................................................. pays tout entier

à l'heure où tu t'es tenu aujourd'hui, distribuant le mystère dans les mains
du peuple, j'ai vu un diacre qui était du clergé, il est venu pour recevoir de
toi le mystère. Lorsque tu as donné le mystère entre ses mains, j'ai vu un
ange qui se tenait debout avec toi, il l'a pris de ses mains, il l'a placé sur le
sanctuaire une autre fois. Lorsque je l'ai eu vu, j'ai admiré; je lui ai dit:

i. Lisez : T<s.*>AieAei*i. —■ 2. Lisez : ens'is*. — 3. Lisez : eois"a.ie«.KOitoc.
loading ...