Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 644
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0172
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
644

E. AMÉLINEAU

suLe gn.....« jvTroi nepe.....y eseit îiojKKe eTOT^^fc uniTine jutevi «itoouj

cfTeimAidw-Y) xsLn oTon m**. eTOimgoTm htju.o'Y a/tco neiriyrre aaju.oo'y noimos'
ïitiaah g^n Hpn n^extot <g\ ot7V.u>a*.c. js.Troo nepe ngHKe nny epa/rq utneneiu>T
€TOT^*>.fe JtinpoçÇHTHc ô^nis. ujenoTTe ctt^otto epoq juinoT-sï n^onc THpq. à.qep
ointos" iiOTroeiuj equjà.'xe aah îiegeWHït nefesmaAi^y juncyccoTui ncooq.
*.cujton€ (sic exit).

viii

(-o^-) sse eic^HHTe "^ne/siTu egomi eTnoAic gn oirguin ivreTxi Aa^-y «N'y
cpoK eTÊe ^opjutH innuiHHUje crcooirg eneTotrcoT ^trco euiy^tt^gepA/rK ïipuj'XhA
qnis.'sco ngn uj^'se nuj"\oq egcnm epoK utok *à.e a*npp gOTe ova^e xi.nepu}Top-
Ttp îtqn^oTTiouj f&p j^n eei e&oAgeui neTOTf u>t ôwïiok ^.e ^nivgonK ïitcta*. Aô^'y
njvy epoK geui nxiHHuje ujôaiTe TeqxtttT<3,oo& oTconis.^ e&oAgejut neTOTcoT ku>
■*.e noTim^em g a*. neTOTioT geju. itaia. crêpe n^.».ïiu.ojmon 1 n^ei e&o<V ngHTq
•seKivc epe otoii nixi ii^eiA*e ct^ojui jmimovTe htôvcujoo- (-oh-) ne e&oAg^TOOTK

devenait aigre ou pourri...............sur les pauvres saints de ces vil-
lages et de ces nomes et quiconque habitait cette île, et on leur vendait un grand
prix des vins qui étaient aigres ou corrompus. Et les pauvres venaient aux pieds
de notre père saint le prophète apa Schenoudi, lui annonçant la violence (qu'on)
leur (faisait). Mais il passa un grand temps à parler avec les Hellènes sans
que ceux-ci l'écoutassent. Il arriva (sic exit).

VIII

« ... voici que je t'introduirai secrètement dans la ville, afin que personne
ne te voie, à cause du prétexte de la foule réunie près de la statue. Et lorsque
tu te tiendras debout, que tu prieras, il dira des paroles impures contre toi;
mais toi, ne crains point et ne sois point troublé, car il ne voudra pas sortir de
la statue; mais moi, je te cacherai afin que personne ne te voie dans la foule
jusqu'à ce que sa faiblesse soit évidente dans la statue; mais fais un signe2
dans la statue, au lieu par lequel le démon sortira, afin que chacun voie la
vertu de Dieu qui a été faite par toi dans cette ville, et que tous sachent que

i. Lisez : n^feiAXomoit, — 2. C'est-à-dire : Un prodige.
loading ...