Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 670
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0198
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
670

E. AMÉLINEAU

III

(-juiT-) ô^-yco qtÇopei uujojiittTe n^pcTH Tn^peem*. TjmtiTju.oiii>.^oc taaiit^c-
khthc enm^peenoc cà.p ne sm TeqjuuiTKO-yi. eujio(ne) se ovit otfis. sicTJs^e se

a».isooc se o-yn^poenoc ne sm TeqjuLttTKOTi.....a^pene.....vc.....ht^.^

n^q nTAOiosir^.ic ' ju.neT^fÇ'e'A.ioH eTOT^jsii se oTit gome e^T^Jvy ncioTp jliaaih
Axuxooy eT&e TAUvrepo jmimoTfTe nciotrp o&p etriy*atsnoo'Y netrp^ït ne cicrp
eftoAse ht&.tcouto'Y nTei^e neTïidvà.^q se g^cotoq ncioTp epe «equie'Xoc Atjutoq
mxJL neTîi^ujujôkSe2 eTeq-itiiTscoiope etienTes. sa^Teis n^Tjs.cce jmn&.WotÇ"tr^.oc
epe necKecre ©jsooq neTîtJs.Tdkeioq a^n ne KTeige THpc js.'X'A.js. iiTepeqnà.T&.cce
Aixioq ^copic gon^um5 £i jutepe^ nTa>qsj xi/nespo. neTA*.iuje Ain neetrpion4
(-julh-) noTrjutiTscotope a.n Te née ju.neTjLi.iuje u« iu.nes.eoc. nemeTOTd^ji se
01m ^n^ ju.jaià.ccH naa eTnp ujà. n*>q ju.noo*y qjuiuje noToeiuj hiju juin ne-
eTfpion5 eTgHn eTe nsjs.iJU.ion ne. onTioc es.Kju.iiye kjs.'A.coc ^ksck ncoT efcoTV

III

... et il porte les trois vertus : la virginité, le monachisme, l'ascétisme, car
c'était un vierge depuis son enfance ; mais si quelqu'un conteste, parce que j'ai

dit qu'il était un vierge dès son enfance...............................

.....que je lui donne la démonstration de l'Evangile saint qui dit : « Il y en

a qui se sont faits eux-mêmes eunuques pour le royaume de Dieu. » Car les
eunuques, s'ils naissent (ainsi), on les appelle eunuques, parce qu'ils ont été
créés de cette sorte; mais celui qui se fera eunuque, lorsqu'il a tous ses mem-
bres, qui pourra dire sa vaillance? Si David avait renversé l'étranger6, revêtu
de ses armes, il n'aurait pas été loué de toute cette manière; mais, lorsqu'il
l'eut renversé sans arme ni épéc, il remporta la victoire. Celui qui combat
contre les animaux féroces, ce n'est point un courage comme celui qui combat
contre les passions. Ce saint donc, apa Manassé, dont nous célébrons la fête
aujourd'hui, combattait en tout temps avec les animaux féroces cachés, c'est-
à-dire les démons. Vraiment tu as bien combattu, tu as achevé ta course, tu

1. Lisez : ivra.no'^ei^ic. — 2. Lisez : ne ent^uji^e. — 3. Lisez : gon'Àon. — 4. Lisez : ne-espion.

— 5. Lisez : ne-e-Hpion. — 6. C est-à-dire le géant Goliath qui est désigné ainsi dans l'Ecriture.
loading ...