Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 687
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0215
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE DE MOÏSE 6H7

eite-yprie eTÊe n&\ ^ir&Lù uj^utc nTMio ei e^uio-y ^ttco «TeTTHcy ^qge \\&\
npne AJin^no'X'Xcou ^tfio js.7rju.oy utîï 'Sott ujoa*.tc ïiothhê c^ttio Kec&ujq
ng^onT. jumiuvy xAnoTToenv dwirc^ n<5"i nKeqToo-y nepne «ne pcojLte <ye ottooc?
eTooTq eciooTra cnTocy nefuoT eep otcjjs. uja. gp^1 enôcy n^ocy eficnV'xe ^t-
Mxoy n&i H€Tn'\dv\i*>. aijlioo'Y «k.Tto ôvTriyiont' u^pHCTi^uoc ' erio&e 1151 HoevV-
'àhii jutu neujHpe uuothhJq. Jvnà. uoch-^ •à.e ncnicKonoc \q\iKOTK jlih neqeioff
[sic exil).

V

(-oe-) nco'Xc'X «nciKociioc pïtc ç}\i 'reg^pe eiTe gn oficio citc gu julotiicc
nijut ut€ ncojAAd.. ^nicTCT»^ ote neuT^ TeTKgOTr'ptoTH ju.ju.ocy nnoTTe îi^Tô^-y

iihth UOTJUHHUje UKIO& £ju nKC^lCOtt ôwTfOO £lOJ2 1uju fTCTSl^^ntï jujuoo*y htm.

nnoiTTe nnoTfTe na^^'y hjujuhth k&i c«;s.p oïitcoc ^ n^gHT juu t^c^p^ ejunisg

t-pos HTepcïjnoirujT ïmeinjua». nujoone..................................

.............................juneqjuTo €&oA AJtneçjoo'y aim.ntju nujme

sur eux. Et sur l'heure, le temple d'Apollon tomba, et vingt-trois prêtres
moururent et aussi sept esclaves. A l'heure de la lumière, quatre temples
tombèrent aussi et pas un homme ne recommença à faire des réunions à la
montagne d'Ebôt pour faire des sacrifices jusqu'à ce jour, parce qu'étaient
morts ceux qui les trompaient, et à la fin les Hellènes devinrent chrétiens,
ainsi que les fils des prêtres. Mais apa Joseph l'ôvêque s'endormit avec ses
pères2 (.sic exit).

V

« .....la consolation de ce monde, soit en nourriture, soit en vêtement,

soit en toute douceur corporelle. Je crois que les choses sur lesquelles vous
nous interrogez, Dieu vous les donnera multipliées une foule de fois dans
l'autre monde, et toutes choses que vous demanderez de Dieu, Dieu vous les
donnera, car vraiment mon cœur et ma chair me font souffrir, lorsque je

regarde nos habitations............................................

. . . ...........................en sa présence au jour de ma visite \ car

i. Lisez : n^picTi^noc. — 2. Tout le commencement de ce récit est assez embrouillé, et je crois que
l'obscurité doit provenir de ce que nous n'avons pas les premières phrases du récit qui nous auraient
éclairés. — 3. C'est-à-dire : De ma mort.
loading ...