Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 690
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0218
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
6q<)

E. AMÉLINEAU

AnnitoTTe. «T€pe«^p^(ei ^e) (-q-) cujTVhX a. n**.a«. riajl g^pon a-yo> gen
\io& ngpoo'f «Jtone gi aaaaoii nef ngen efepHSe uin gen gpoTÎs&sa ne^f
neneiooT se jumpp goTe oeti qj^nT^cià. n-2^iM.onion ne. enn«vy "^e eTeqnoty
o.jmtiT's^p gHT ^non -2k.e js.ngTnojuLine 1 js.iro) nettjmHit e&o?V gju neujA.n'X. gn
Tn^uje nTeTttjH js. m*.A.i.M.ottion couj e&o"\ «se uja Tms.y en^- gice «jvn
to jmcoTCHc a"\?V.a. eume h\k ose n^-n^p goTe gHTR ^n a7F(ji> nneKUjXHTV
na^eujep "\ajvy vvivi eno noTnjH npoeic Teno-y ensmosH. ncoT n^R utnep-

MJLOy ROUlCTfT tteTnjULjUtà.R (^ÏUtejTT g^g c*«.p r('2£^c)i oht IVTeKge atu>

e.....efsoA «..... gen con..... gpoo-Y..... gTOiUip..... gen con

..... cooTui en..... ngen gT..... gen con on (en)cuvrA«. eneg(poo'y)

ngen jnHHiue eirnHT egpis.1 e*2t(om) atco ncegum ep(on) mi emrnpq gen con
%e on neuj^qtUA». enju.&. eTen^gep^Tn ngHTq guicTe eqn^ge enecHT e^oon
atio eneuj&.pe oiron ngHTn ge exu neqgo giTn ee eTeqnoem AJinR^g g^pon.
neneiu>T ^e neujis.qAO.AgTe ju.Ai.on nqTovnocn eq-2£u> auuoc se jumpp gOTe
tcajr ngHT TeTn^n^ Y eneocy unnorTe (sic exit).

persévérance afin que nous suppliions le Seigneur. » Lorsque nous eûmes
commencé de prier, le lieu s'ébranla sur nous, il y eut de grands bruits
devant nous, à la manière des éclairs et des coups de tonnerre. Notre père
dit: « Ne craignez point, ce sont des prestiges de démons. » Mais voyant son
grand courage, nous supportâmes et nous persévérions dans la prière. Au
milieu de la nuit, le démon s'écria: « Jusques à quand nous feras-tu souffrir,
ô Moïse ? mais sache que je ne te crains pas et tes prières ne pourront rien
me faire, ô toi qui veilles en vain la nuit maintenant. Fuis, ne cherche pas la
mort2 et ne tue pas ceux qui sont avec toi, car j'ai fait mourir une foule

d'orgueilleux comme toi............................................

.............................quelquefois nous entendions le bruit des

multitudes qui couraient après nous et qui ne nous approchaient pas du tout ;
d'autres fois aussi il ébranlait le lieu où nous nous tenions debout, de sorte
qu'il était sur le point de tomber à terre sur nous et que l'un d'entre nous
tombait sur son visage, par la manière dont la terre tremblait sous nous.
Mais mon père nous saisissait pour nous relever, en disant: Ne craignez pas,
mais ayez confiance, vous verrez la gloire de Dieu (sic exit).

i. Lisez : «.ttgTTiojueiiie. —.2. Mot à mot : Ne meurs pas.
loading ...