Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 697
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0225
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE DE MOÏSE

O97

neTqjuteg o^poq unô^iiTq wu&xx nosoei -^.e ô>.n equjàvntojLic -^.e giTn ngoeïJLi
eTgoo-x tûOTii egp^q kii\-| oce un^os nt1^ oce nneTgïooiioq h neTqju.e£ o ^poo-y.
cre n^i ne epuja>.n npioju.e g^peg eneqcij0ju.d>. eqoTd^ja un neqjLteeTre K^n egen
koti ne neqgfmiire K^n egen no*? ne qn^nTO-y nq^- gH*y ou A*neqctoji*.^
gju. nTpeqTooomi nctojLià. junniKon gjis. tôv11^ct;vc\c uqcjLio'y en-^oeic ngHTq
uj^&o\ equj^ncx^gjLieq ^.e giTn ju.ju.eeTe eooo-y ctchk egoim epoq qn^*\- oce
nneqoÊHOTe nq^- oce on JLmeqcoojLtà. g six nTpeqTtooTit gju. Tis.n;s.cT^cic
eu--^- ju.Ai.oq ctootc nTcis.Te oj^fioA. Teno-y poeic eneTncoojLies. un neTiutieeTre
k*>.t^ **e nTôwï'xooc es.T(x> neTeTiiô^^q k^n otkotî ne u*>.n oiniofî ne tct-
(^-pjo-) njv^- gn-y JLtJLioq ^Tà. nTCTn-y gH-y jmuuoTn juuuliii jlijuuotu. jtinpp
csa^c -xe on eneTnepu-y AAnpjuuuje juinp^Toni jumpiu^v^e ncd». neTnepii'y JLinp-
k^Tdw'X^iV.ei neT\i^(3"cjo eqo n^^-^se ene/rgi TOTtoq iy^nTe npH £(x>Tn h ujsaiTe
npH ujà> juinnc^ TpecsooK \\(S\ tctujh qo n^^ose emioifTe ^too OTirr^q jliax^'Y
noTgôai gju. negooy eTepe nnoTTe HH«y eupine nneTong juin neTjuiooTT eijuiH-
tci 1 nqjLieTd,noei e^ju. neqnofie. eT&e n^i poejc epumi juinpTpe OTTt^eio

ruine et de la submersion, ce dont tu la chargeras ou ce dont tu la rempliras,
tu le trouveras, et tu trouveras la barque de nouveau; si elle est engloutie
par les flots qui la pressent, tu perdras la barque, perdant aussi ce qui est
sur elle ou ce qui la remplit. » Ce qui veut dire : Si l'homme garde son
corps pur, ainsi que ses pensées, que ses œuvres soient petites ou qu'elles
soient grandes, il les trouvera et il en tirera profit pour son corps en res-
suscitant corps spirituel à la résurrection, afin qu'il 3' bénisse le Seigneur
éternellement ; mais s'il est souillé par les pensées impures, mauvaises, qui se
seront glissées en lui, il perdra ses œuvres et perdra aussi son corps en res-
suscitant à la résurrection lorsqu'on le livrera aux flammes à jamais. Main-
tenant donc, veillez sur votre corps et votre pensée, ainsi que je vous l'ai dit,
et ce que vous ferez, que ce soit petit, que ce soit grand, vous le gagnerez et
vous en profiterez Nous-mêmes. Ne devenez pas non plus ennemies l'une de
l'autre, n'ayez point de disputes, de combats, ne parlez point les unes contre
les autres, ne vous calomniez pas : celui qui restera ennemi de son prochain
jusqu'à ce que le soleil se couche, ou jusqu'à ce qu'il se lève après la fin de la
nuit, est l'ennemi de Dieu, et un jugement lui est (réservé) le jour où Dieu
viendra juger les vivants et les morts, à moins qu'il ne fasse repentance de

1. Lisez : euu.HTi.
loading ...